McDonald’s veut démocratiser l’apprentissage automatique pour toutes ses opérations

McDonald’s, le géant du fast-food, souhaite démocratiser les pratiques d’apprentissage automatique (machine learning) et de Data Science dans l’ensemble de l’entreprise.

Machine learning : voir plus large

Dans le cadre du sommet virtuel Data + AI 2021, Patrick Baginski, directeur de la Data Science et de Data Analytics de McDonald’s, s’est exprimé sur le souhait de l’entreprise de démocratiser le machine learning pour l’ensemble de ses opérations. Comme McDonald’s utilise dit-il en grande partie des capacités prêtes à l’emploi, l’entreprise souhaite poursuivre dans cette lancée et d’accroître le rôle des technologies avancées et des données au niveau des opérations de l’entreprise

L’idée est de permettre davantage d’opérations d’automatisation de bout en bout et d’apprentissage automatique, en général. McDonald’s veut continuer à mettre en œuvre une gouvernance et des mesures de contrôle des coûts pour s’assurer de sa prospérité commerciale. Le géant du fast-food a fait un grand pas en matière de machine learning en présentant DataBricks au début de l’année dernière. Dans le cadre de ce processus, l’entreprise a découvert la meilleure façon d’importer des données dans la plateforme. 

Des fonctionnalités évolutives et performantes

En pratique, l’équipe de Data Science et de Data Analytics de McDonald’s intègre toutes les données dans un compartiment s3 où le lac de données est activé. Cela aide à gérer les versions des données et à créer des pipelines d’ingénierie de fonctionnalités évolutives et performantes dans la plateforme. Moins de neuf mois après l’introduction de la plateforme, la société est passée de zéro à l’échelle de production des opérations de machine learning. 

L’entreprise n’a pas seulement identifié les outils et la technologie, elle a également  rempli les documents juridiques. Elle a aussi identifié les cas d’utilisation, construit les modèles et les a déployés. Au cours de cette période, l’équipe a réussi à fournir plus de 15 cas d’utilisation et a envoyé plus de 30 modèles en production avant de les déployer dans cinq pays où  McDonald’s est présent. Plusieurs cadres de déploiement de machine learning ont également été créés pour la Data Science et les utilisateurs finaux. Cela permet de garantir que McDonald’s dispose des cadres de sécurité appropriés pour créer et déployer des modèles de machine learning.

Une augmentation des chiffres en perspective

Environ 130 000 unités Databricks ont été utilisées et près de 27 000 heures de calcul sur une base mensuelle ont été consommées. Mais alors que McDonald’s cherche à étendre davantage son utilisation du ML cette année, l’entreprise prévoit que les chiffres augmenteront d’au moins quatre à cinq fois. Les futurs travaux de machine learning chez McDonald’s incluront la réalisation de prévisions très fines au niveau des SKU pour ses restaurants. 

Il y aura aussi l’automatisation des activités liées au marketing et la personnalisation au-delà du bon apprentissage automatique pour le marketing. Cela inclut les activités non supervisées, l’interaction de bout en bout avec les clients via des offres et la mesure des performances cross-canal sur les marchés et au niveau des restaurants.