qualcomm snapdragon métavers

Métavers : Qualcomm et Meta s’associent pour créer la puce du futur

Meta et Qualcomm annoncent un partenariat pour créer une nouvelle puce pour le métavers. Ce nouveau processeur devra être suffisamment puissant pour permettre la création d’un monde virtuel réaliste…

En octobre 2021, Facebook devenait Meta et annonçait son intention de créer un monde virtuel : le métavers. Depuis lors, les efforts de la firme se sont principalement focalisés sur la partie logicielle.

Toutefois, Meta veut aussi créer des puces suffisamment puissantes pour donner vie à son métavers. À l’heure actuelle, les graphismes sont loin d’être réalistes et ceci constitue un obstacle à l’immersion.

En août 2022, Mark Zuckerberg a d’ailleurs été ridiculisé sur internet suite au lancement de l’appli Horizon Worlds en France. Par ailleurs, sa division Reality Labs enregistre une perte de 2,8 milliards de dollars au deuxième trimestre 2022…

Afin de créer une puce spécialement dédiée au métavers, Meta vient d’annoncer un partenariat avec le constructeur Qualcomm. Grâce à cet accord, Meta sera autorisé à utiliser la technologie XR de Qualcomm conçue pour la réalité virtuelle et augmentée afin de produire des puces pour ses prochains casques Meta Quest et ses applications logicielles.

Selon Cristiano Amon, le CEO de Qualcomm, « bâti sur notre domination conjointe de la XR, cet accord va permettre à nos entreprises de délivrer les meilleurs appareils et expériences pour transformer la façon dont nous travaillons, jouons, créons et nous connectons dans un métavers pleinement réalisé ».

Rappelons en effet que Qualcomm compte également parmi les principaux acteurs du métavers. La firme a notamment lancé un fonds de 100 millions de dollars pour investir dans la réalité virtuelle et le métavers. Le CEO est convaincu que l’industrie du métavers sera une « très grande opportunité » et va créer un nouveau marché…

Les chiffres de cet accord n’ont pas été divulgués. Toujours dans le cadre de ce partenariat, les équipes d’ingénieurs des deux entreprises vont collaborer pour atteindre leurs objectifs conjoints dans la VR.

Une puce spécialement conçue pour le métavers

Actuellement, les casques Meta Quest 2 sont équipés de puces Qualcomm XR basées sur la puce mobile Qualcomm Snapdragon 865 datée de 2019

Ce nouveau partenariat vise à produire des puces plus avancées, avec un design spécialement pensé pour aider au développement du métavers. Par nature, ces puces seront différentes de celles conçues pour des tâches mobiles plus traditionnelles.

Le CEO de Meta, Mark Zuckerberg, s’est lui aussi exprimé concernant cette alliance. Selon lui, « à mesure que nous continuons à construire des capacités et des expériences plus avancées pour la réalité virtuelle et augmentée, il est devenu plus important de construire des technologies spécialisées pour alimenter nos futurs casques VR et autres appareils ».

Il précise que, « contrairement aux téléphones mobiles, construire la réalité virtuelle induit de nouveaux défis, multidimensionnels pour le spatial computing, le coût et le facteur de forme ». Le célèbre chef d’entreprise confirme aussi que la nouvelle génération de casques Meta Quest sera équipée des puces produites via ce partenariat.

Meta ouvre 10 campus virtuels dans le métavers !

Outre ce partenariat, Meta vient d’annoncer l’ouverture de 10 campus virtuels dans le métavers. Ce projet s’inscrit dans le cadre du projet Immersive Learning, et vise à permettre aux grandes universités d’entrer dans le monde virtuel.

En partenariat avec la startup Victoryxr basée dans l’Iowa, Meta va investir 150 millions de dollars dans ce projet. L’objectif est d’aider 10 universités à créer leurs propres campus basés sur le métavers, pour permettre aux étudiants du monde entier d’apprendre dans la VR.

Parmi les établissements participants, on compte l’University of Maryland Global Campus (UMGC) qui est une université en ligne. Les 45 000 étudiants pourront maintenant se rencontrer dans le métavers pour discuter ou partager leurs expériences.

Dans le cadre de ce projet, l’université va offrir cinq cours dans son campus métavers sans frais ajoutés par rapport aux cours classiques. Toutefois, seul un nombre limité de casques pourront être prêtés aux étudiants.

Meta se chargera de fournir les casques Meta Quest aux universités pour que les étudiants puissent participer. L’un des objectifs du projet Immersive Learning est aussi d’accroître l’accès des étudiants à ces technologies nouvelles en s’associant aux universités.

La startup Victoryxr se charge quant à elle de concevoir les campus virtuels. Par ailleurs, Meta a aussi aidé les universités à payer pour la conception et la construction de ces espaces dont le coût peut atteindre 50 000 dollars pour un campus de cinq à sept bâtiments.

Selon Steve Grubbs, fondateur de Victoryxr, « l’éducation est un cas d’usage excitant pour le métavers, et Immersive Learning va aider les créateurs autour du monde à obtenir de nouvelles compétences pour le métavers et à créer des expériences immersives pour les étudiants ».

Les autres institutions participantes à l’initiative sont l’University of Kansas School of Nursing, la New Mexico State University, la South Dakota State University, la Florida A&M University, la West Virginia University, le Southwestern Oregon Community College, la California State University, Dominguez Hills, et l’Alabama A&M University.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest