Data centers : les pays nordiques, nouveau centre de gravité de la mondialisation numérique ?

Les nouvelles technologies reçoivent actuellement beaucoup de critiques en matière de pollution et de consommation en électricité. Dès lors, ces enjeux peuvent devenir un énorme avantage pour ceux qui savent en profiter. C’est notamment le cas des pays scandinaves à citer Danemark, Suède et Norvège.

Une stratégie d’intelligence territoriale fructueuse

Les pays scandinaves ont su déployer une stratégie pour rendre les enjeux actuels particulièrement attractifs, visant spécialement les géants du numérique qui veulent implanter leur data center.  Celle-ci peut être résumée par l’alliance de l’éolienne et du datacenter. En combinant efficacement ces deux principaux leaderships, l’écologie et la technologie, la région pourra accroître son influence et devenir un carrefour de la mondialisation digitale.

La stratégie s’est avérée être efficace. La Scandinavie a su combiner ses avantages comparatifs traditionnels dont la qualité des infrastructures et le haut degré de compétences humaines. Elle a également pris en compte les enjeux incontournables, à savoir l’écologie et l’économie verte. À ce titre, les pays nordiques offrent un exemple remarquable d’intelligence territoriale. Ces derniers assurent le développement du territoire tout en apportant des solutions aux problèmes sociaux et environnementaux.

La Scandinavie est alors devenue un pôle d’attractivité pour l’implantation de data centers. Elle s’affirme comme l’une des zones clefs de l’économie mondiale de demain, au sein de laquelle la place du numérique est véritablement importante.

Les data centers, catastrophe écologique ?

Un datacenter  regroupe des ordinateurs et des serveurs dans lesquels sont stockées des données de toutes sortes. Il permet d’entreposer, d’organiser et de traiter les informations. Le datacenter est donc très indispensable pour les entreprises, celles-ci qui reposent davantage sur ces infrastructures.

On dénombre 8 000 data centers dans le monde en 2021, un chiffre qui ne cesse d’augmenter surtout avec l’explosion du big data. Cette expansion nuit malheureusement à l’environnement. Les data centers sont des infrastructures très gourmandes en électricité. On estime qu’ils représentent actuellement 3% de la consommation électrique mondiale et pourrait atteindre jusqu’à 12% d’ici à 2030.

Une montée en puissance des pays nordiques

En effet, la Scandinavie a réussi à tirer profit des divers enjeux environnementaux. Elle dispose de plusieurs avantages dans l’installation de data centers notamment le haut degré de numérisation, le personnel qualifié ainsi que la rapidité et la fiabilité du réseau. Danemark, Norvège et Suède présentent un fort potentiel en ce qui concerne les énergies vertes. En 2020, ils produisent 60% de leur électricité à l’aide des énergies renouvelables. Ces pays ont alors la capacité d’alimenter les data centers avec un impact environnemental bien moindre que la plupart des autres pays.

Ces trois pays disposent chacun de projets notables. En Norvège se situe un data center construit par l’entreprise Green Mountain sur l’île de Rennesoy. La Suède, de son côté, a créé le Stockholm Datapark. Quant au Danemark,  les GAFAM au grand complet ont, ou projettent d’y installer des data centers dans les prochaines années.

Sources & crédits Source : portail-ie - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest