Accueil > Solutions Cloud > Oracle > Oracle accusé d’avoir menti sur la croissance de son Cloud
oracle mensonge actionnaires

Oracle accusé d’avoir menti sur la croissance de son Cloud

Oracle est accusé d’avoir menti sur la croissance des ventes de ses produits Cloud, et sur les facteurs de croissance de ces ventes. La firme aurait notamment tenté de forcer ses clients à passer au Cloud Computing. Une action collective vient d’être lancée par les actionnaires et investisseurs de l’entreprise américaine suite à sa chute en bourse survenue en mars 2018.

Dans un contexte où les services Cloud SaaS (logiciels en tant que service) remplacent peu à peu les logiciels traditionnels, Oracle s’est lancé sur ce marché il y a quelques années afin de rester compétitif face à des géants comme Microsoft et Amazon. La firme californienne espère en effet conserver sa deuxième place sur le marché des logiciels malgré la révolution qui bouleverse le secteur.

Les efforts d’Oracle se sont principalement concentrés sur des produits Cloud visant à permettre à ses clients existants d’effectuer leur transition vers le nuage. Toutefois, l’entreprise américaine peine à rattraper les leaders du marché.

Afin de gagner des parts de marché, Oracle aurait employé des méthodes plus que discutables. C’est ce qu’affirment plusieurs investisseurs qui viennent de lancer une action collective contre l’entreprise. Selon le fonds de pension City of Sunrise Firefighters, Oracle aurait en effet menti sur la croissance de ses ventes Cloud et sur les facteurs de cette croissance.

Oracle aurait tenté de forcer ses clients à passer au Cloud Computing

oracle qg

D’après les investisseurs, lors d’une conférence en 2017, Oracle aurait affirmé que ses produits Cloud étaient rapidement adoptés et que les ventes Cloud allaient accélérer. En outre, Oracle aurait utilisé des méthodes douteuses pour forcer ses clients à adopter les produits Cloud. La firme aurait par exemple affaibli les programmes de maintenance de ses logiciels existants.

Malheureusement, l’avenir est fait d’incertitude et les investisseurs en ont fait les frais. Le fonds de pension City of Sunrise Firefighters et les autres actionnaires qui se joignent à l’action de groupe ont perdu beaucoup d’argent en mars 2018, lorsque l’action Oracle a perdu 9,4% de valeur suite à des résultats financiers décevants et un ralentissement de croissance en perspective.

De son côté, Oracle estime que ces accusations sont infondées et compte se défendre becs et ongles contre cette action collective. A la justice de trancher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend