Accueil > Intelligence artificielle > Le Pentagone veut transférer des données dans le cerveau des soldats
soldat futur pentagone données

Le Pentagone veut transférer des données dans le cerveau des soldats

Le Pentagone compte rendre ses soldats plus performants en connectant directement leurs cerveaux à des ordinateurs pour permettre un transfert de données dans les deux sens.

L’armée américaine a l’intention de transformer ses soldats en guerriers cyborgs surhumains afin de dominer le champ de bataille. Pour ce faire, elle compte les rendre plus forts, augmenter leurs sens… et relier leurs cerveaux à des ordinateurs.

Selon un article publié dans Army Times, le Pentagone estime que ces cyborgs pourront être déployés sur le champ de bataille à partir de 2050. Dans un rapport déclassifié, daté du mois d’octobre 2019, le DoD détaille son plan pour une « fusion humain / machine » qu’on pourrait croire tout droit sorti d’un film de science-fiction.

Le document identifie quatre points d’amélioration majeurs qui pourraient se développer au fil des trois décennies à venir. Il s’agirait tout d’abord d’augmenter la vision et l’audition des soldats, et de les rendre plus forts grâce à des objets connectés d’un genre nouveau. Ces trois points « ont le potentiel d’améliorer les performances des soldats au delà de la norme humaine ».

Le Pentagone veut collecter toutes les informations perçues par les soldats

pentagone données soldats

Cependant, l’idée la plus mise en avant dans le rapport est « l’amélioration neuronale directe du cerveau humain pour le transfert de données dans les deux sens ». En d’autres termes, l’armée américaine compte connecter les cerveaux des soldats à des ordinateurs afin qu’ils puissent transférer instantanément les informations perçues par leurs cinq sens.

En outre, ce système permettrait aussi aux soldats de contrôler des véhicules par la pensée ou d’accéder instantanément aux données stockées dans la mémoire des machines. Les soldats seraient donc directement connectés aux ordinateurs, conférant un avantage majeur à l’armée américaine face à ses opposants. Rappelons que la startup Neuralink fondée par Elon Musk cherche elle aussi à faire fusionner le cerveau humain et lordinateur…

Toutefois, le rapport prédit également des conséquences néfastes pour la société. Ainsi, le document explique que « l’introduction d’êtres humains augmentés dans la population générale, le personnel du DoD et les compétiteurs va accélérer en 2050 et mener à des déséquilibres et des inégalités en termes de légalité, de sécurité et d’éthique »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend