Cryptomonnaies : les ponts cross-chain facilitent-ils le blanchiment d'argent ?

Cryptomonnaies : les ponts cross-chain facilitent-ils le blanchiment d’argent ?

Les criminels utilisent de plus en plus les cryptos en passant par les ponts cross-chain pour le blanchiment d’argent. Dernièrement, ils ont utilisé le pont RenBridge pour blanchir près d’un demi milliard de dollars. 

Comprendre les ponts cross-chain

La société britannique Elliptic s’évertue à rendre les transactions cryptographiques plus transparentes et responsables. Elle lutte contre les activités suspectes et criminelles. Dans un récent rapport, l’entreprise alerte sur le volume d’argent blanchi via la blockchain

Les chercheurs soulignent particulièrement l’utilisation des ponts cross-chain pour mener les activités criminelles. L’évolutivité rapide de la cryptomonnaies a donné naissance à plusieurs blockchains : Bitcoin, Ethereum, Tezos, etc. Chacune fonctionne avec ses propres règles et protocoles. 

Pour une décentralisation complète, il faudrait une interconnexion entre toutes ces blockchains. Il faudrait plus précisément un protocole neutre : le pont cross-chain. Cette technologie ajoute de l’interopérabilité entre les différentes blockchains.

Cela signifie que les transactions financières peuvent être activées entre deux blockchains complètement différentes. Si le protocole profite aux utilisateurs, les ponts cross-chain semblent également faciliter le blanchiment d’argent

Blanchiment d’argent via les ponts cross-chain : cas de RenBridge

Les chercheurs d’Elliptic ont découvert que des cybercriminels ont utilisé le pont RenBridge pour blanchir plus 540 millions de dollars d’actifs cryptographiques. Ces fonds proviennent des vols, des fraudes et escroqueries, des rançons obtenues avec les attaques au ransomware, etc

Pourquoi les criminels privilégient-ils ce canal ? Tout simplement parce que ce protocole leur évite de passer par des plateformes d’échange cryptographique. Ces dernières années, des milliards de dollars d’actifs ont été transférés entre Bitcoin, Ethereum et d’autres blockchains. Et ce, en utilisant des ponts comme Portal, cBridge et Synapse.

De tous, le pont RenBridge a gagné en popularité auprès des cybercriminels et des fraudeurs. Au cours des deux dernières années, les acteurs malveillants ont blanchi 267,2 millions de dollars via ce pont cross-chain.

Ces fonds proviennent entre autres d’actifs cryptographiques volés dans les échanges et les services de finance décentralisée (DeFi). À cela s’ajoutent près de 153 millions de dollars de rançon payés par les victimes d’attaque au rançongiciel. Il y aussi les 7 millions de dollars  volés à l’échange crypto Liquid, sans oublier les 156 millions de dollars volés sur le pont Nomad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest