SunWay SW26010 Pro

La Chine dévoile un CPU à 384 cœurs pour les supercomputers, mais…

Le nouveau processeur SunWay SW26010 Pro vient de surprendre le monde de l’informatique. Ce CPU affiche une puissance optimale sur papier. Toutefois, les spécialistes sont réticents par rapport à cette innovation chinoise.

La Chine ne cesse de perfectionner son secteur high-tech depuis des décennies. Ce pays a déjà fait ses preuves dans plusieurs domaines. Cependant, il est toujours sous la dépendance des autres nations en termes de technologie. Afin de résoudre ce problème, les ingénieurs chinois ont conçu une bête de puissance. Leur nouveau CPU, le SunWay SW26010 Pro, a déjà suscité la curiosité des spécialistes du secteur.

SunWay SW26010 Pro : un des processeurs les plus rapides du marché

Les ingénieurs chinois voulaient créer un processeur pour alimenter leur supercalculateur. Et ils ont atteint cet objectif avec le SunWay SW26010 Pro. Ce CPU peut effectuer 12 000 milliards d’opérations par seconde. À noter que le processeur dispose aussi de 384 cœurs.

Cette version pro vise à améliorer les lacunes du SunWay SW26010. Même si ce dernier était déjà le processeur le plus rapide au monde en 2016 et 2017, les ingénieurs envisagent de pousser leur limite. La nouvelle version s’illustre alors par sa vitesse d’horloge, et sa bande passante mémoire.

Des spécialistes ont analysé de près la performance de ce CPU. Le SunWay SW26010 utilise un jeu d’instructions RISC 64 bits. Cette base comprend 6 CG et une unité PPU. Chaque CG est doté de 64 éléments de calculs CPE. Ces composants ont un moteur vectoriel de 512 bits et un cache de 256 Ko. Le CG de ce processeur dispose aussi d’un élément de traitement de gestion (MPE) avec un moteur scalaire et un cache L2 de 256 Ko.

Par ailleurs, le CG de ce CPU possède une interface mémoire de DDR4-3200 128 bits ainsi que 16 Go de mémoire DDR4.

Pourtant, cette performance ne passe pas auprès de certains experts

Certes, le SunWay SW26010 Pro affiche une rapidité inégalable. Toutefois, sa mémoire et son cache sont assez limités. Selon les experts, ces éléments doivent être plus grands pour mieux stocker les données du moteur vectoriel. De plus, la mémoire cache L2 est assez limitée. Le processeur a alors tendance à épuiser la mémoire principale. Ces inconvénients peuvent impacter la performance du processeur sur certains logiciels.

Par ailleurs, le sous-système de mémoire sera aussi limité face aux logiciels les plus gourmands. En effet, le CPU ne peut traiter que 16 FLOPS FP64 par cycle. Une augmentation sera nécessaire pour améliorer l’exploit du processeur.

Une innovation qui montre l’ambition chinoise

En tenant compte de sa performance brute, le processeur SunWay SW26010 est capable de concurrencer les leaders du secteur. En effet, ce CPU peut faire ses preuves dans plusieurs domaines de la high-tech. Sa vitesse de calcul sera aussi apte à perfectionner l’exploit des intelligences artificielles et des techniques de cyberdéfense.

Mais pour devenir le numéro 1 mondial, la Chine doit encore développer son innovation. En plus de l’amélioration des mémoires, les ingénieurs doivent aussi penser à la performance énergétique de leur CPU.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *