Comment les réseaux sociaux anglais ont-ils été inondés d'images pédopornographiques ?

Comment les réseaux sociaux anglais ont-ils été inondés d’images pédopornographiques ?

Les autorités britanniques évoquent une recrudescence des piratages des réseaux sociaux et mettent les utilisateurs anglais en garde. La police souligne que les comptes piratés sont inondés d’images et même de vidéos à caractère pédopornographique. 

Réseaux sociaux : le nombre de comptes piratés en hausse constante

Au Royaume-Uni, Action Fraud déclare recevoir constamment des signalements de comptes piratés. Et le nombre d’incidents signalés ne cesse de croître chaque mois selon les responsables du centre de signalement national pour la fraude et la cybercriminalité anglais.

Il semblerait que ces piratages relèvent d’un acte de délinquance. En effet, les victimes ne reçoivent aucune demande de rançon. Sur l’ensemble des cas signalés et analysés, Action Fraud ne trouve aucune motivation financière derrière ces cyberattaques

En piratant les comptes, les attaquants en prennent le contrôle et publient un grand nombre d’images indécentes. Ils publient également des vidéos. Les contenus largement diffusés par les pirates sont à caractère pédopornographique.

Certains utilisateurs ignorent tout de la compromission de leur compte jusqu’à ce qu’il reçoivent une notification de fermeture. Pour ceux qui sont au courant, Action Fraud rappelle que ce type de contenu doit impérativement être signalé aux autorités. Par ailleurs, les images/vidéos ne devraient jamais être capturées, enregistrées ou partagées.

La sécurisation des comptes, un impératif

Action Fraud exhorte les utilisateurs de réseaux sociaux à renforcer la sécurité de leur compte. La police britannique recommande tout particulièrement l’activation de l’authentification à deux facteurs (2FA). 

Les autorités conseillent également aux abonnés des réseaux sociaux d’apporter une première couche de sécurité avec un mot de passe fort que le 2FA viendra renforcer. Prendre le contrôle des comptes de médias sociaux est courant. Mais ce type d’attaque sans motivation financière avec ce type de contenu reste rare. 

La plupart des piratages de comptes sont associés à des chantages et des demandes de rançon. D’autres pirates qui revendiquent les attaquent recherchent la notoriété. C’était justement le cas avec le piratage du compte Twitter du Washington Metropolitan Area Transit Authority (WMATA) plutôt cette année. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest