Réussir son entretien dans le cloud computing comment faire

Des milliers de personnes cherchent leur premier emploi dans le cloud computing. Par ailleurs, d’autres désirent y améliorer leur carrière. Ces quelques conseils sont primordiaux pour convaincre son recruteur et réussir son entretien dans le cloud computing.  

Entretien du cloud computing: ne pas remettre les skis

Premièrement, pour faire bonne impression dans un entretien de cloud computing, il faut éviter de remettre les skis. Il s’agit en fait de parler d’un sujet qu’on ne maîtrise même pas. Concernant le cloud computing, cela concerne en gros un sujet qui a suscité les regards dans un article ou dans une vidéo. Mais, qu’en aucun cas on est capable d’approfondir. Un candidat peut par exemple invoquer avoir une « large expérience de Kubernetes ». Or, celui-ci s’effondre rapidement quand des questions plus compliquées lui sont posées à ce propos.

Cela dit, il faut dès le départ savoir très clairement définir ses limites. L’exagération ou les mensonges remettront en question son CV.

Savoir quel type d’emploi souhaiter occuper

Un entretien d’embauche du cloud computing peut parfois avoir une tournure imprévisible. Au fait, il arrive souvent que le candidat finit par obtenir un poste autre que celui qu’il a candidaté. C’est parce que l’entreprise a un poste vacant qui lui convient mieux et qui est plus payant. Alors, il faut toujours se préparer à bien répondre à cette question : « Quel est votre emploi idéal ? ». Et ce, même si celui-ci n’a aucun rapport avec la description de poste actuelle. Lors d’un entretien pour un concert cloudops par exemple, le candidat peut très bien dire qu’il a toujours désiré travailler avec des IA basés sur le cloud. Bien que pousse à accrocher un meilleur travail plus payé, il mettra également en avant vos atouts. En effet, cela montrera que le candidat envisage d’autres domaines du cloud computing. Donc, d’être un apprenant continu. De nombreux employeurs préfèrent ça à la place d’une tonne de certifications.

Il est évident que la technologie change chaque jour. Alors, la capacité d’un candidat à s’y adapter est une compétence clé que les employeurs recherchent.

Ne pas poser des questions sur le salaire

Se concentrer tout de suite sur l’argent est un point strictement à éviter pour réussir son entretien dans le cloud computing. Le candidat pourrait obtenir une non-réponse dénuée de sens comme « entre 50 000$ et 150 000$ ». Bien évidemment, un entretien ne vise pas seulement à négocier le poste et les missions appropriées. Il négocie également en termes de rémunération. Conséquemment, il faut attendre à ce que les recruteurs posent la question. Et, de plus, savoir y répondre avec réflexion. Le chiffre proposé devrait être bien défini, tenant compte des avantages, des primes et même de l’équité, le cas échéant. Cependant, il faut se munir de données qui montrent les références considérées. Il s’agit par exemple des offres d’emplois similaires avec des échelles de salaire, des données sur le salaire moyen ou même des sites Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest