tiktok enquête ue

RGPD : l’Union européenne ouvre une enquête sur l’application TikTok

L’Union européenne ouvre une enquête sur les pratiques de collecte et de traitement des données de l’application chinoise TikTok. Une  » task force  » est chargée de déterminer si l’appli préférée des ados enfreint le RGPD…

Après les États-Unis, c’est au tour de l’Europe d’enquêter sur l’application chinoise TikTok. Une nouvelle fois, ce sont les pratiques de collecte de données de cette appli très populaire auprès des jeunes qui créent la polémique.

L’European Data Protection Board (EDPB) vient de mettre en place une  » task force  » pour enquêter sur le traitement et la protection des données de TikTok par le propriétaire de l’application : ByteDance.

pCloud : l’offre familiale LIFETIME à -75% pour la rentrée !

Dans un premier temps, c’est le membre du Parlement européen Moritz Korner qui a attiré l’attention sur les risques liés à TikTok pour la sécurité et la confidentialité. Dans une lettre adressée au Parlement en novembre dernier, il est revenu sur l’amende de 5,7 millions de dollars infligée à TikTok par les États-Unis en 2019. La raison de cette sanction était la collecte illégale d’informations personnelles de mineurs.

Les régulateurs européens ont également commencé à se méfier des risques de TikTok pour la vie privée. Le mois dernier, l’autorité de protection des données néerlandaise a ouvert une enquête pour vérifier si les informations fournies sur la collecte de données lorsque les enfants installent l’appli sont suffisamment compréhensibles et détaillées.

En effet, cette application est extrêmement populaire auprès des adolescents. Elle leur permet de laisser libre cours à leur imagination en créant de courtes vidéos avec des effets spéciaux. Avec plus de 2 milliards de téléchargements dans le monde, il s’agit à ce jour de l’application mobile la plus populaire or de la catégorie  » jeux vidéo « .

Les utilisateurs européens ont dépensé plus de 11 millions de dollars dans cette appli en 2019. Toutefois, la collecte de données personnelles de mineurs sans consentement de leurs parents est strictement interdite en Europe par le RGPD.

RGPD : TikTok est soupçonné de collecter illégalement les données des mineurs

Pour rappel, depuis mai 2018, le traitement des données personnelles des citoyens de l’Union européenne est régi par le RGPD. Ce règlement visant à protéger la confidentialité a contraint de nombreuses entreprises à modifier leurs pratiques en matière de collecte d’informations. Au cours des deux années qui ont suivi son adoption, plus de 1300 amendes ont été infligées pour un total de 450 millions d’euros.

La plus lourde de ces sanctions a été infligée à Google en janvier 2019 par la CNIL, l’autorité de protection des données française. Le géant californien a écopé d’une amende de 50 millions d’euros pour ne pas avoir suffisamment précisé comment les données des utilisateurs étaient collectées par ses services.

Suite à l’ouverture de cette enquête par l’EDPB, TikTok affirme que sa priorité est la protection de la confidentialité et de la sécurité des utilisateurs. Les éditeurs de l’application se disent  » ravis de travailler avec la task force et de soutenir son travail « .

Afin d’apaiser les tensions, TikTok a commencé à prendre des mesures allant dans le sens de la protection de la confidentialité au cours des dernières semaines. Le mois dernier, ByteDance a notamment recruté le vétéran de la cybersécurité Roland Cloutier.

Si l’entreprise est accusée d’infraction au RGPD à l’issue de cette enquête, elle risque une amende de 20 millions d’euros ou 4% de son chiffre d’affaires annuel mondial