Accueil > Sécurité > Runet : la Russie va se déconnecter d’internet et tester son propre réseau
russie internet déconnexion

Runet : la Russie va se déconnecter d’internet et tester son propre réseau

La Russie va se déconnecter du web mondial le temps d’un test prévu pour le 1er avril 2019. Le pays de Vladimir Poutine souhaite en effet s’émanciper des infrastructures étrangères et créer son propre internet national  » Runet « .

Depuis plusieurs années, la Russie annonce son intention de se déconnecter d’internet. L’objectif : préserver son indépendance technologique du reste du monde, et créer son propre réseau national afin de pouvoir rester connectée en cas de conflit avec le reste du monde.

Suite à un projet de loi introduit en décembre 2018, un premier test va enfin avoir lieu. En effet, ce projet de loi oblige les fournisseurs d’accès internet russes à exécuter des mesures techniques sur leurs réseaux pour pouvoir faire face aux éventuelles menaces d’agresseurs étrangers. Concrètement, il s’agirait d’isoler l’internet russe (Runet) du reste du web et de s’assurer que tout le trafic est pris en charge sur les systèmes et Data Centers internes du pays.

Runet : la Russie veut pouvoir rester connectée en cas de guerre mondiale

russie déconnexion runet

Dans ce contexte, la Russie va temporairement se déconnecter d’internet le temps d’un test attendu pour le 1er avril 2019. L’occasion de vérifier si un Runet isolé peut fonctionner hors-ligne en cas de cyberattaque qui déconnecterait le pays des serveurs étrangers. Durant cet essai, les 100 millions d’internautes russes seront affectés.

Cependant, il va de soi que cette indépendance technologique permettrait aussi au gouvernement russe de prendre le contrôle total du web sur son territoire. Alors que ce sont actuellement les fournisseurs d’accès internet russes qui se chargent actuellement de censurer du contenu, c’est l’agence gouvernementale Roskomnadzor qui serait alors chargée de cette tâche.

Toutefois, beaucoup de défenseurs des droits de l’homme et des libertés s’opposent à cette ambition et craignent qu’une déconnexion du web mondial mène la Russie vers un internet censuré comme celui de la Chine. Selon l’expert Filipp Kulin, cette déconnexion signifierait que  » la Russie est déjà en guerre avec tout le reste du monde « . Dans ces conditions, il estime qu’il serait plus urgent de  » trouver un moyen de faire pousser des pommes de terre dans un hiver nucléaire « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend