Accueil > Solutions Cloud > Salesforce se tourne vers le Cloud de Microsoft, fin d’une rivalité historique
microsoft salesforce cloud

Salesforce se tourne vers le Cloud de Microsoft, fin d’une rivalité historique

Salesforce a décidé de se tourner vers le Cloud public Azure de Microsoft pour son service Marketing Cloud. C’est la fin d’une rivalité de longue date entre deux géants de la tech américains…

Depuis de nombreuses années, Salesforce et Microsoft font figure de rivaux parmi les géants de la technologie. Régulièrement, leurs cadres respectifs n’hésitent pas à se lancer publiquement des pics.

Ce n’est pas surprenant, puisque les deux géants américains sont en concurrence directe dans plusieurs domaines. Parmi ces différents secteurs, on compte d’ailleurs le coeur d’activité de Salesforce qui n’est autre que la gestion des relations client.

Bien que Salesforce domine ce domaine grâce à son Sales Cloud, Microsoft est également présent avec son service cloud Dynamics 65. Cependant, depuis peu, il semblerait que les deux firmes aient décidé d’enterrer la hache de guerre.

En 2014, les deux entreprises ont signé un premier partenariat produit. Le fondateur et CEO de Salesforce, Marc Benioff, avait même salué l’approche collaborative de Satya Nadella et l’avait invité sur la scène de sa conférence Dreamforce.

En 2015, Microsoft avait été jusqu’à tenter de racheter Salesforce. Toutefois, les désaccords au sujet du prix de l’acquisition avaient conduit à l’avortement du projet.

En 2016, la discorde avait hélas était ravivée par la bataille pour tenter d’acquérir LinkedIn, que Microsoft avait fini par gagner. Benioff avait alors déclaré que « le nouveau Microsoft est finalement peut-être l ancien Microsoft » auprès de Jim Cramer de CNBC.

Salesforce va migrer son service Marketing Cloud sur Microsoft Azure

Cependant, l’amitié pourrait enfin revenir entre ces deux colosses américains. Salesforce annonce avoir décidé de migrer son service Marketing Cloud vers le cloud public Azure de Microsoft.

Jusqu’à présent, Salesforce exploitait sa propre infrastructure interne pour son service Marketing Cloud et le Cloud public d’Amazon, leader du marché mondial du Cloud, pour ses autres services en ligne. En 2017, la firme avait annoncé son intention de se tourner vers la Google Cloud Platform.

Il semblerait cependant qu’elle ait changé ses plans, et fait le choix de faire appel à son rival de toujours. Peut-être aura-t-elle été influencée par le fait que le Pentagone ait choisi Microsoft pour développer son Cloud ? Quoi qu’il en soit, aucune des deux entreprises n’a accepté de dévoiler combien d’argent serait investi par Salesforce sur le Cloud Azure

En plus de s’en remettre à l’infrastructure de Microsoft, Salesforce compte également développer une technologie permettant d’intégrer ses produits Sales Cloud et Service Cloud avec l’application de communication Microsoft Teams en concurrence avec Slack. Auparavant, Salesforce utilisait son propre réseau social interne dénommé Chatter. L’objectif n’est pas d’abandonner Chatter, mais de permettre une meilleure intéropérabilité entre Chatter et Teams…

Satya Nadella semble être particulièrement doué pour enterrer les vieilles querelles et rallier ses adversaires. Auparavant, sous son commandement, Microsoft a également noué des liens avec d’anciens rivaux tels que Red Hat et VMware. Ces partenariats stratégiques pourraient permettre à la firme de Redmond de gagner des parts du marché du Cloud…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend