Scaleway Easy Deploy : Kubernetes n’a jamais été aussi facile

Afin de simplifier la gestion de conteneurs d’applications sur Kubernetes pour les débutants, le fournisseur de cloud Scaleway lance une nouvelle fonctionnalité Easy Deploy. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce nouvel outil.

Initialement développé par Google, qui l’a rendu open source en 2014, Kubernetes est un logiciel de gestion de conteneurs. Il s’agit d’un outil très utile, notamment par ses fonctionnalités « d’auto-scaling » (mise à l’échelle automatique).

Dans un contexte où les conteneurs sont de plus en plus utilisés en informatique, Kubernetes connaît sans surprise une popularité croissante d’année en année. Cette plateforme permet en effet de gérer avec précision un grand nombre de conteneurs.

Toutefois, l’utilisation de Kubernetes demande une certaine expertise et cette complexité peut s’avérer dissuasive pour les débutants. C’est la raison pour laquelle de nombreuses entreprises renoncent à exploiter cet outil, malgré les nombreux bénéfices qu’il pourrait leur apporter.

Afin de répondre à cette problématique, le fournisseur de cloud Scaleway lance la fonctionnalité Kubernetes Easy Deploy. Cette solution se destine aux néophytes désireux d’apprendre à maîtriser Kubernetes et ses subtilités.

Avec Easy Deploy, la gestion de conteneurs via Kubernetes est simplifiée à l’extrême. Vous pouvez directement extraire des images depuis le Scaleway Container Registry, afin de déployer instantanément les applications conteneurisées dans votre cluster Kubernetes Kapsule.

Les seuls prérequis sont d’avoir configuré les API Keys, et d’avoir un « namespace » Scaleway Container Registry. Après avoir configuré les options de base, vous pourrez utiliser Kubernetes Kapsule sans avoir à gérer les manifestes .yaml.

Comment déployer et gérer des conteneurs avec Scaleway Kubernetes Easy Deploy

scaleway easy deploy

Dans un premier temps, il suffit de créer un cluster sur la console Scaleway. Cette opération s’effectue en quelques clics, et ne nécessite aucune connaissance particulière. Vous devrez aussi placer une image Docker dans le registre de conteneurs Container Registry.

Commencez par accéder au tableau de bord Kapsule, puis cliquez sur le nom du cluster sur lequel vous souhaitez déployer l’image. Un onglet d’informations sur le cluster s’affiche alors à l’écran.

Il ne reste ensuite qu’à sélectionner la fonctionnalité Easy Deploy puis sur le bouton de déploiement du conteneur. Entrez un nom pour le conteneur et le namespace Kubernetes sur lequel le déploiement sera exécuté.

Choisissez le namespace que vous souhaitez déployer à partir du Container Registry, puis choisissez l’une des deux méthodes : déploiement ou CronJobs. Un déploiement représente un ensemble de pods identiques sans identités individuelles, gérées par un contrôleur de déploiement.

Ce dernier exécute les multiples répliques d’une application, en suivant les instructions renseignées dans le « ReplicaSet ». Si un pod échoue ou ne répond plus, il est automatiquement remplacé jusqu’à ce que l’état réel corresponde à l’état souhaité. Vous n’avez donc pas à gérer le ReplicaSet ou les Pods.

Vous profiterez de plusieurs options. Vous pourrez par exemple exposer le conteneur par le biais d’un Load Balancer, choisir quel port exposer, créer plusieurs répliques et ajouter des variables d’environnement depuis la console.

La méthode CronJobs, quant à elle, fonctionne à la manière des tâches cron traditionnelles sur Linux. Elle permet d’exécuter des tâches à une heure spécifique ou à des intervalles réguliers. Cette approche est très utile pour les tâches telles que les sauvegardes ou les nettoyages.

Notez que vous ne pouvez pas modifier le type de déploiement ou le conteneur à déployer depuis les paramètres Déploiement ou CronJobs. Pour ce faire, vous devrez supprimer le déploiement existant et en créer un nouveau.

Après avoir choisi le mode de déploiement et complété les champs d’informations, il ne vous reste qu’à cliquer sur le bouton de déploiement du conteneur. La liste des conteneurs s’affiche à l’écran, et vous pouvez les configurer à votre guise en cliquant sur le bouton « edit ».

À noter, une fois que l’application est lancée, vous restez libre de pouvoir modifier les configurations avec kubectl ou de récupérer les fichiers yaml pour les réutiliser dans un environnement plus adapté à des usages spécifiques.

Vous l’aurez compris : l’interface intuitive et le processus de configuration didactique sont les solides atouts de cet outil Easy Deploy. Avec cette nouvelle fonctionnalité, Scaleway renforce ses offres Kubernetes Kapsule et Container Registry et confirme son statut de leader européen des IaaS.

Si vous souhaitez commencer à utiliser Kubernetes sans difficulté, Easy Deploy est la solution qu’il vous faut. Sans plus attendre, lancez-vous à cette adresse.

Pin It on Pinterest