cloud secrets inconvénients

Cloud Computing : les inconvénients et secrets inavouables du nuage

Connaissez-vous vraiment le Cloud Computing ? Découvrez les ” secrets ” méconnus de cette technologie, dont il est préférable de prendre connaissance avant de se lancer…

Le Cloud est de plus en plus populaire auprès des entreprises et des particuliers. Les différents types de services Cloud sont adoptés de façon massive, et les géants de l’industrie comme Amazon Web Services ou Microsoft Azure connaissent une croissance explosive.

Cependant, les subtilités du nuage restent méconnues ou incomprises d’une majorité d’utilisateurs. Découvrez les ” secrets ” du Cloud qu’il est préférable de connaître pour décider ou non de s’en remettre à cette technologie…

Célébrez la fête nationale avec pCloud !

Les données stockées sur le Cloud ne vous appartiennent plus totalement

Les données que vous créez vous appartiennent. Cependant, si vous les stockez sur le Cloud, le fournisseur vers lequel vous vous tournez en prend le contrôle.

Vous accordez donc votre confiance au fournisseur pour qu’il assure la maintenance de ses Data Centers et de vos serveurs, qu’ils soient conformes aux lois en vigueur, et sécurisés physiquement et virtuellement.

Il est donc important de bien lire les conditions d’utilisation et d’étudier les mesures prises en matière de sécurité et de conformité avant de décider ou non d’adopter un service. Il peut être pertinent de faire appel à un avocat pour vous y aider.

Le Cloud public ne permet pas toujours de faire des économies

L’un des avantages du Cloud est de permettre de réaliser des économies. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

Par exemple, si vous avez déjà investi dans une infrastructure interne, le Cloud public peut représenter une dépense superflue. Il est donc important de bien mesurer les avantages et les inconvénients.

Le Cloud rend dépendant à la connexion internet

Pour utiliser le Cloud Computing, vous devez être connecté à internet en permanence. C’est une évidence, mais cela peut être une véritable contrainte pour votre entreprise si elle n’est pas suffisamment anticipée.

Votre réseau doit vous permettre de transférer des fichiers vers le Cloud et de les récupérer. Il doit aussi permettre d’utiliser les machines virtuelles, même si vous optez pour une IaaS (Infrastructure en tant que Service).

Si vous perdez votre connexion au réseau à cause d’une panne ou d’un orage, par exemple, vous risquez donc d’être temporairement paralysé dans votre activité. Précisons en revanche que les fournisseurs Cloud garantissent des accords de niveau de service les contraignant à une disponibilité à 95% du temps.

Les fonctionnalités peuvent être limitées

Les fournisseurs de Cloud ne se valent pas tous. Certains ne proposent qu’une bande passante limitée, un espace de stockage restreint ou une accessibilité laissant à désirer.

Beaucoup de SaaS sont proposés gratuitement, mais vous devez ensuite payer pour de l’espace supplémentaire ou des fonctionnalités optionnelles.

De fait, vous devez être sûr que vous pourrez financer l’évolution de vos besoins à mesure que votre entreprise évolue. Vous devez prendre en compte ce critère en choisissant votre fournisseur de Cloud.

Le Cloud n’est pas à l’abri des hackers

Certains services Cloud ont pu être pris pour cible avec succès par des hackers au fil des derniers mois. Pourtant, les fournisseurs assuraient être invulnérables.

Si votre service Cloud est piraté, les données sensibles de votre entreprise ou de vos clients peuvent finir exposées. Il s’agirait d’une catastrophe en termes d’image et de cybersécurité.

Il existe aussi un risque de fuite de données en cas d’erreur de configuration du service. Beaucoup d’entreprises en ont été victimes avec ElasticSearch, même parmi les plus grandes.

Vous ne pouvez pas régler seul les problèmes techniques

En cas de problème technique, vous ne pourrez pas le régler en interne. Vous devrez obligatoirement faire appel au support technique du fournisseur Cloud.

Or, certains fournisseurs ne sont pas disponibles 24/7. Il est donc préférable de choisir un fournisseur proposant cet avantage.

Certains fournisseurs de Cloud risquent de faire faillite

Les leaders du Cloud comme Amazon, Google et Microsoft semblent promis à un avenir radieux. Cependant, les petits fournisseurs de moindre envergure ne rencontrent pas forcément le succès escompté.

Certains sont contraints de mettre la clé sous la porte, y compris parmi les pionniers de l’industrie. En plus d’un nombre d’utilisateurs trop faible, ces entreprises peuvent être confrontées à des charges trop importantes.

C’est le cas si elles payent pour leurs propres Data Centers et ont développé leurs services en partant de zéro, alors que les fournisseurs plus récents se tournent vers les IaaS et les PaaS. La nouvelle génération de fournisseurs a des charges moins importantes, et c’est ce qui lui permet de prendre la place des anciens.

Or, si votre fournisseur de Cloud fait faillite, vos données pourraient bel et bien être perdues à tout jamais. Prenez garde à bien choisir votre fournisseur, et assurez-vous de posséder une copie de vos données les plus précieuses stockées sur site.

Une erreur de stratégie peut être payée au prix fort

En voulant permettre à leur entreprise d’adopter le Cloud, de nombreux responsables informatiques ont commis des erreurs qu’ils ont payées au prix cher.

Si le Cloud fait perdre de l’argent à votre entreprise, il est possible que vous soyez renvoyé en conséquence. Vouloir assurer la transition vers le Cloud peut donc se révéler néfaste.

Le Cloud n’oublie jamais

Tous les services Cloud vous proposent de sauvegarder vos données, et de les répliquer pour pouvoir les restaurer en cas de panne ou d’incident. Pour ce faire, les données de tous les utilisateurs sont mises à jour en continu.

La réplication est optimisée pour des performances maximales et une latence minimale. Toutefois, il est presque impossible d’optimiser aussi le service pour faciliter l’élimination des anciens fichiers.

De fait, même lorsque vous supprimez un enregistrement, cette suppression n’est pas étendue à toutes les anciennes versions stockées sur le système. L’enregistrement ou le fichier semble avoir disparu, mais ce n’est pas vraiment le cas. Par conséquent, le Cloud n’oublie jamais vraiment…

Vous aurez besoin d’un ” Data Steward ” pour utiliser le Cloud

Si vous stockez vos données sur le Cloud, vous aurez besoin d’un ” Data Steward “. Il ne s’agit pas d’un administrateur de système, mais plutôt d’un analyste business.

Il doit être capable de déterminer quelles données doivent être stockées ou non sur le Cloud afin d’éviter les problèmes de conformité. Il doit aussi comprendre le sens des données, et les hiérarchiser.

Son rôle est également de veiller sur l’import et le flux de données entre les systèmes, en s’assurant de leur qualité. Le Data Steward devra aussi développer les procédures adéquates pour les backups, les fusions d’enregistrements ou la création de relations.

Enfin, il devra valider les résultats des rapports en s’assurant que les bonnes variables soient utilisées pour le filtrage et le regroupement. En règle générale, il s’agit d’un poste à temps partiel pour une personne déjà employée par l’entreprise

Le Cloud doit être géré comme un système informatique puisqu’il le remplace

De nombreuses entreprises font l’erreur de penser que le Cloud permet de supprimer le besoin en informatique. Cependant, pour profiter des mêmes capacités et de la même efficacité qu’un système informatique, il est nécessaire de gérer le Cloud comme un système informatique.

C’est le cas si vous souhaitez des mash-ups, du code custom ou la capacité de glisser des objets des éléments depuis le bureau ou si vous souhaitez intégrer d’autres sources de données internes ou externes.

Il en va de même si les cadres veulent des rapports et des tableaux de bord. Or, pour profiter de telles fonctionnalités, il est nécessaire qu’un architecte et un prestataire général travaillent ensemble.

Malheureusement, les cibles principales des vendeurs Cloud, à savoir les petites entreprises ou les départements de grandes entreprises, l’entendront rarement de cette oreille. De leur côté, les grandes entreprises savent qu’il faut du temps et de la discipline pour exploiter pleinement le Cloud.