Accueil > Cloud computing > Snapchat : le Cloud empêche l’application d’être rentable
snapchat cloud rentabilité

Snapchat : le Cloud empêche l’application d’être rentable

Snapchat n’est toujours pas rentable, malgré sa popularité phénoménale auprès des jeunes. Le principal obstacle auquel se heurte Snap Inc. est sa dépendance aux fournisseurs de Cloud sur lesquels repose son application : Amazon Web Services et Google Cloud Platform.

En 2017, l’entreprise Snap Inc. qui développe Snapchat a enregistré un déficit de 819 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 825 millions de dollars. Pour remédier au problème, la firme tente de réduire ses charges. Snap multiplie notamment les licenciements depuis septembre 2017. La semaine passée, l’entreprise s’est à nouveau séparée de 120 ingénieurs.

Cependant, malgré cette initiative, les dépenses de Snap Inc ont augmenté de 93% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2016. Le CEO Even Spiegel espère cependant atteindre la rentabilité en 2018. Toutefois, même en réduisant ses charges au maximum, la firme doit faire face à un problème de taille.

Snapchat repose entièrement sur les Cloud de Google et Amazon Web Services

snap cloud rentabilité aws google

Plutôt que de développer ses propres infrastructures, Snap a fait le choix de faire appel à des fournisseurs tiers. De fait, Snapchat repose entièrement sur des plateformes cloud tierces. En 2017, Snap a signé des contrats sur cinq ans avec Google Cloud Platform et Amazon Web Services. Ces deux contrats lui ont respectivement coûté 2 milliards et 1 milliard de dollars.

Sur 717,5 millions de dollars dépensés en 2017, les coûts d’hébergement représentaient 64%. Sa marge brute était de seulement 13%. En comparaison, Twitter a enregistré une marge brute de près de 65% en 2017. La principale différence est que Twitter possède ses propres Data Centers depuis 2010.

Ainsi, le cloud reste la principale barrière à la rentabilité pour Snap Inc. Sachant que les contrats lient l’entreprise à Google Cloud et AWS jusqu’en 2022, son seul moyen d’augmenter sa marge est de trouver une façon de monétiser davantage son application. Par la suite, elle pourra envisager de bâtir ses propres centres de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend