stalkerware homme avec jumelles

Stalkerware : tout savoir sur les applications de surveillance non autorisée

Un stalkerware peut servir pour bien de bonnes choses, notamment avec le taux d’insécurité accru dans la plupart des sociétés modernes. Ces applications peuvent pourtant être la cause d’une violence domestique. Dans ce dossier, vous trouverez tous les détails à savoir sur ces logiciels de surveillance.

Le stalkerware a sans doute permis d’avorter des délits ou même des crimes. Cependant, il faut croire que la plupart des personnes surveillées à l’aide de ce genre de logiciels ne le savent même pas. Ce qui signifie, en quelque sorte, un abus venant de la personne qui tente d’avoir une mainmise permanente sur une autre personne. Aujourd’hui, certaines de ces applications sont encore disponibles sur Google Play et App Store. Voici ce que vous devez savoir sur les stalkerwares.

Qu’est-ce qu’on entend par stalkerware ?

Stalkerware englobe les applications qui ont été conçues spécifiquement pour surveiller une personne par le biais de son smartphone à son insu. En général, ce sont des logiciels utilisés par les parents pour contrôler ce que font les enfants, leurs itinéraires et même leurs conversations. Cependant, d’autres types de surveillance s’exercent par l’intermédiaire d’un stalkerware.

Il s’agit par exemple d’un partenaire trop jaloux ou possessif. Celui-ci surveille à la seconde près tout ce que sa moitié fait et dit. Il est aussi possible de connaître les sites que la personne surveillée a consultés. Par ailleurs, le stalkerware semble avoir connu un franc succès dans la surveillance, ou plutôt l’espionnage, des journalistes d’investigation et de certains militants.

Dans tous les cas, ce qui caractérise ce type d’application c’est qu’elle s’exécute sans que la cible s’en rende compte. Et bien qu’il soit considéré comme un outil malveillant, un stalkerware se trouve en vente libre. Il est facile de télécharger une telle application sur Google Play ou App Store.

Le stalkerware, pour surveiller ou plutôt espionner ?

Outil de surveillance parentale sans faille, le stalkerware est plus apprécié par les parents paranoïaques. En effet, ceux-ci ont tendance à penser que leurs enfants courent un danger permanent ou exercent des pratiques illicites. En plus de cela, on retrouve les conjoints qui n’accordent aucune confiance à leur partenaire. Ils les utilisent également afin d’exercer leur pouvoir.

Quant à certains gouvernements ou entités politiques, un stalkerware permet d’espionner tous ceux qu’ils considèrent comme des personnes potentiellement menaçantes. On peut citer les journalistes et les activistes. Les premiers sont en général soupçonnés d’extorsion d’informations tandis que les seconds peuvent à tout moment déclencher des mouvements (meeting, sitting, etc.).

Tant que l’on utilise un stalkerware à bon escient, il n’y a rien de mal. Cependant, beaucoup pensent qu’il s’agit d’un logiciel malveillant en soi, en ce sens que la personne cible n’en prend pas connaissance. C’est pourquoi les applications stalkerware sont aussi qualifiées de logiciels d’espionnage, de contrôle et d’abus.

Pourquoi ces applications sont-elles aussi dangereuses ?

Nombreux sont les arguments qui permettent de souligner la dangerosité des stalkerwares :

On vous surveille par le biais de votre smartphone

Comme il s’agit d’applications de surveillance, un stalkerware peut voir tout ce que vous voyez par le biais de votre smartphone. Il peut aussi entendre ce que vous entendez et consulter tous les sites que vous avez parcourus. Ajouté à cela, il peut localiser votre emplacement et enregistrer vos itinéraires. Pendant que vous communiquez avec vos amis, vos collègues, quelqu’un est probablement à l’écoute sans votre consentement.

Cela dit, on peut comprendre le mépris que la société éprouve à l’égard du stalkerware. Ce dernier est plutôt perçu comme un logiciel espion puisqu’il remet en cause tout ce qui est liberté numérique. De plus, un bon nombre d’entre eux sont facilement acquis sur le marché via des téléchargements sur Google Play ou l’App Store.

Une atteinte à la vie privée

Certes, certaines applications stalkerwares agissent pour le bien des enfants (les empêcher de déraper ou de commettre des bêtises). Toutefois, il faut quand même reconnaître que cette façon d’éduquer les enfants consiste à violer leur vie privée. De même, lorsque celles-ci servent à espionner son partenaire.

En premier lieu, cette atteinte à la vie privée, bien que de manière indirecte est réprimée par la loi et la cybersécurité y voit une menace grandissante. En second lieu, un tel mode d’espionnage est l’un des facteurs aggravant les violences domestiques.

Comment savoir que votre téléphone héberge un stalkerware ?

Avant de vous inquiéter d’une surveillance potentielle de votre mobile, prenez le temps de les détecter. De cette manière, vous assurerez que votre smartphone est bel et bien verrouillé et hors d’atteinte.

Pour ce faire, soyez certain que votre appareil est totalement protégé des mains des autres. En effet, le stalkerware en général nécessite un accès physique à votre smartphone pour être fonctionnel. Certains logiciels de ce genre sont toutefois installés sur votre téléphone parce que vous avez donné l’accès à votre conjoint ou à un parent.

Détection d’un stalkerware sur les smartphones

Une application stalkerware est identifiable sous forme de profil malveillant ou d’application inconnue si votre appareil fonctionne sous Android. Vous pouvez recourir aux outils antivirus gratuits ou payants disponibles en ligne. Ces logiciels antivirus sont aussi disponibles sur Google Play. À noter qu’Apple n’autorise pas le téléchargement d’applications antivirus sur les iPhone.

En revanche, si vous soupçonnez que votre iPhone peut être la proie d’une surveillance à distance, il suffit d’accéder aux paramètres, puis aux profils généraux et gestion des appareils. Si l’option gestion des appareils ne s’affiche pas, c’est qu’aucun profil ne gère votre appareil. Dans le cas contraire, cliquez sur « Plus de détails » pour voir le profil.

Y a-t-il d’autres moyens pour savoir que l’on nous surveille ?

Outre les détections directes, vous pouvez aussi reconnaître la présence d’une application stalkerware sur votre smartphone. Si vous remarquez l’une des anomalies suivantes, il est probable que l’on vous surveille de près :

  • La batterie s’épuise très vite ;
  • Certaines touches du clavier présentent un décalage ou se bloquent lors d’une saisie ;
  • Vous ne pouvez pas stocker suffisamment de données, car l’appareil manque très vite d’espace de stockage ;
  • Le service de localisation reste activé.

Comment se protéger de ces logiciels de surveillance ?

Une fois que vous avez conscience de la présence de stalkerwares sur votre téléphone, vous pouvez plus facilement y remédier en les supprimant. La seule suppression est pourtant loin d’être suffisante pour vous débarrasser de ces logiciels de surveillance.

Encore faut-il modifier votre mot de passe ou en créer si vous n’en avez pas. Par ailleurs, songez à réinitialiser les mots de passe de vos autres comptes en utilisant un appareil exempt de stalkerwares. Et si votre smartphone vous sert de stockage de données, essayez de copier vos données dans d’autres supports pour prévenir la suppression définitive.

Pour ceux dont le partenaire est susceptible d’être l’auteur de l’espionnage, il faut éviter de lui communiquer les mots de passe. Le laisser accéder à votre appareil présente aussi un risque que cela se reproduise.

Quelques exemples d’applications stalkerwares

Actuellement, beaucoup de logiciels stalkerwares circulent sur le marché. Les exemples suivants ne sont qu’une poignée parmi tant d’autres :

Shadow

Ce logiciel stalkerware est spécialement conçu pour surveiller les frappes. Il permet une journalisation des clés et événements, mais aussi de tout ce que la personne fait avec son téléphone comme les sites consultés ou les appels passés/reçus. Au départ, Shadow servait principalement à surveiller les enfants. Cependant par la suite, les partenaires jaloux l’utilisent pour espionner leur partenaire.

Shadow permet également à celui qui surveille le téléphone de supprimer certains contenus, dont les images et les applications. Par ailleurs, il enregistre le temps que la personne passe en ligne par le biais des sites visités ou d’autres activités nécessitant Internet. Ce stalkerware est disponible sur Google Play.

Saferkid

Cette application, disponible sur Google Play et l’App Store, permet de surveiller les enfants en temps réel. Il consiste à surveiller le temps que ceux-ci passent devant l’écran, par le biais de l’historique des appels et de la navigation. Les parents peuvent aussi accéder à tous les contacts du téléphone, que ce soit des noms et numéros de cellulaire ou des adresses électroniques. Avec Saferkid, les parents peuvent bloquer à distance les contenus pour adultes.

Couple Tracker

Ce stalkerware permet de suivre en temps réel ce que la cible fait avec son téléphone ainsi que son emplacement précis. Un smartphone équipé d’une telle application ne peut pas supprimer, ni même masquer les SMS, l’historique des appels et bien d’autres contenus.

Pour que l’application fonctionne, il faut l’installer sur les appareils du couple. Heureusement pour celle-ci, on ne peut pas masquer son icône sur l’écran du téléphone. C’est déjà un point positif puisque la cible peut être consciente de sa présence. Néanmoins, les manipulateurs peuvent facilement convaincre leur conjoint(e) à télécharger l’application sans savoir exactement ce que c’est.

Track Friend

Elle partage une similarité avec Couple Tracker étant donné que l’on s’en sert pour suivre un partenaire. Le stalkerware permet de suivre, non seulement les appels, mais également les e-mails et les réseaux sociaux.

Par ailleurs, TrackFriend permet d’accéder aux contacts enregistrés sur le téléphone espionné : noms, numéros de téléphone, adresses e-mail. Avec cette application, il est possible de surveiller les dates et heures de toute communication via le smartphone ainsi que le nombre de contacts avec qui la personne a établi une conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest