Telegram

Telegram : la messagerie est-elle piratée par la Russie ?

De nombreux rapports ont récemment fait surface suggérant que la Russie pourrait être en train de pirater Telegram. Les inquiétudes quant à la protection des données personnelles et la vie privée des utilisateurs sont à leur comble.

Telegram est devenu l’une des applications de messagerie les plus populaires ces dernières années. La plateforme était jusqu’à récemment considérée comme une messagerie sécurisée pour les utilisateurs soucieux de leur confidentialité. Cependant, un média américain rapporte que les autorités russes ont infiltré la plateforme de messagerie.

Telegram : une popularité en hausse au prix de la sécurité

Depuis la guerre en Ukraine, Telegram est devenu une application très populaire. D’un côté, les Russes l’utilisent pour communiquer en toute sécurité avec leurs proches. De l’autre côté, les Ukrainiens l’utilisent pour s’organiser et partager des informations sur les opérations militaires russes. 

Avec une croissance rapide de son nombre d’utilisateurs, Telegram est considéré comme un canal de communication de masse. Les groupes sur la plateforme peuvent accueillir des milliers de personnes et sont utilisés pour des activités telles que l’échange de cryptomonnaies ou la formation de groupes de défense en ligne.

Bien que Telegram soit souvent considéré comme sécurisé, les communications entre utilisateurs ne sont pas chiffrées de bout en bout par défaut. Cela signifie que l’application peut accéder à toutes les communications et que les tiers peuvent également les surveiller avec les connaissances techniques adéquates. 

Telegram propose une fonction de chiffrement, mais cette option doit être activée manuellement. De plus, elle est limitée aux échanges entre deux utilisateurs uniquement. Les échanges sur les groupes et entre utilisateurs qui n’ont pas activé le chiffrement sont donc potentiellement sujets à une surveillance externe. D’autant plus que même les conversations chiffrées peuvent ne pas échapper aux forces de sécurité russes.

Comment Kremlin infiltre Telegram : les méthodes potentielles révélées

La manière exacte dont le gouvernement russe a réussi à pirater Télégram reste un mystère. Toutefois, plusieurs méthodes potentielles ont été évoquées par le média américain Wired. L’une d’entre elles consiste en une surveillance à grande échelle des groupes Telegram. Cela s’effectue grâce à l’interface de programmation de l’application qui permet aux développeurs d’avoir accès à des données utilisateurs et au contenu des discussions.

D’autre part, des agents infiltrés peuvent se faire passer pour des militants pour soutirer des informations à des cibles et même inciter certaines personnes à passer à l’action. Wired a même rapporté la preuve que le gouvernement russe forme ses agents à cet effet à travers des documents.

En outre, le recours à des logiciels espions peut également être utilisé pour infecter des appareils et accéder à toutes les données qu’ils contiennent. En dépit de ces méthodes potentielles, la manière exacte dont le Kremlin infiltre Telegram reste un sujet de spéculation.

Enfin, une théorie folle circule selon laquelle la plateforme elle-même pourrait être en communication avec les autorités russes. En effet, le fondateur de l’application, Pavel Dourov, a toujours affirmé avoir créé Telegram pour échapper à la répression gouvernementale. À noter qu’il est également à l’origine du réseau social VKontakte, possédé par le Kremlin depuis 2021.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *