TikTok : les employés chinois peuvent-ils vraiment consulter vos données ?

Tik Tok suspend une mise à jour controversée en Europe

Le 13 juillet dernier, Tik Tok avait prévu la mise à jour de sa politique de confidentialité. Les changements lui auraient permis la diffusion de publicités ciblées sur sa plateforme sans le consentement des utilisateurs. L’entreprise suspend la révision prévue après l’intervention de l’autorité italienne de protection des données qui évoque une violation du RGPD.

Des changements non conforme au RGPD

Depuis près d’un mois, Tik Tok a commencé à avertir ses abonnés de la révision de sa politique de confidentialité. Les changements à venir auraient permis à l’entreprise d’utiliser des données personnelles dans le cadre de son processus de ciblage publicitaire. Et ce, sans l’autorisation explicite des utilisateurs.

La mise à jour prévue par Tik Tok couvre ses abonnés établis dans l’Espace économique européen (EEE), au Royaume-Uni et en Suisse. Ayant pris connaissance des modifications annoncées, l’autorité italienne de protection des données dénonce une non conformité avec la loi locales et le RGPD.

Les lois sur la protection de données et de la vie privée exigent en effet le consentement des utilisateurs avant l’utilisation de leurs données personnelles. Selon l’autorité italienne, ce consentement reste la seule base juridique pour le stockage d’informations ou l’accès à des informations déjà stockées dans le terminal d’un utilisateur.

Une mise à jour exploitant l’Intérêt légitime 

Avec cette mise à jour, Tik Tok dit agir dans l’intérêt légitime de l’entreprise et de ses partenaires. Un porte-parole de la plateforme déclare : « Nous nous efforçons de créer une expérience personnalisée pour notre communauté, et en même temps nous nous engageons à respecter la vie privée de nos utilisateurs ».  

La disposition sur « l’intérêt légitime » relève d’une catégorie différente du suivi personnalisé des données. Celle-ci évite d’avoir à demander aux utilisateurs un consentement explicite pour utiliser leurs informations personnelles. Néanmoins, cette disposition n’a certainement pas été conçue pour les publicités ciblées.

Néanmoins, Tik Tok espérait en tirer parti. L’entreprise déclare : « Nous pensons que la publicité personnalisée offre la meilleure expérience d’application pour notre communauté et nous met en conformité avec les pratiques de l’industrie, et nous sommes impatients de dialoguer avec les parties prenantes et de répondre à leurs préoccupations ». 

L’enquête en cours, la mise à jour suspendue

Tik Tok suspend une mise à jour controversée en Europe

La Garante per la Protezione dei Dati Personali (l’autorité italienne de protection des données) aurait déjà lancé l’enquête. Elle a également saisi la Commission irlandaise de protection des données (DPC). Il s’agit du principal régulateur de la confidentialité dans l’Union européenne.

L’autorité italienne craint que des publicités inappropriées ne ciblent des mineurs en sachant que TikTok ne peut réellement confirmer l’âge de ses utilisateurs. Celle-ci déclare qu’elle se réserve le droit d’imposer des restrictions si TikTok, une plateforme largement utilisée par les adolescents, ne retire pas ses changements annoncés.

Après un entretien avec le DPC, Tik Tok a accepté de suspendre sa mise à jour. Cette affaire pourrait très bien déclencher un nouveau cycle d’examen des autres pratiques commerciales de la plateforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest