Accueil > Analytics > Twitter : explosion des demandes de données par les gouvernements
twitter demandes données

Twitter : explosion des demandes de données par les gouvernements

Twitter révèle une forte augmentation à l’échelle mondiale du nombre de demandes de données personnelles d’utilisateurs de son réseau social de la part des gouvernements. Toutefois, en France, ce nombre est en baisse par rapport aux années précédentes.

Depuis 2012, Twitter publie chaque année un rapport de transparence. Ce rapport révèle notamment le nombre de comptes supprimés sur le réseau social, mais aussi le nombre de demandes de données personnelles des utilisateurs effectuées par les différents gouvernements. Cette année, la transparence est d’autant plus importante pour Twitter qui a été accusé de violer le RGPD par différentes associations.

Selon le rapport de transparence 2018, ces demandes ont littéralement explosé avec une augmentation globale de 10% pour un total de 6904 demandes entre janvier et juin. C’est tout simplement la plus grande augmentation constatée depuis 3 ans.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Twitter : en France, les demandes de données sont en baisse

twitter données

Les Etats-Unis représentent la plus grande part avec 2231 demandes concernant 16 882 comptes. Viennent ensuite le Japon (1426), le Royaume-Uni (947), la Turquie (445), et la France avec 431 demandes. Twitter précise n’avoir répondu favorablement à ces requêtes que dans 54% des cas. En France, ce taux monte à 56%.

Notons que le nombre de demandes émises par le gouvernement français est en baisse depuis 2016. Il atteignait en effet 572 demandes en 2016, et 474 en 2017.

En parallèle, le nombre de demandes de suppressions de données a augmenté de 80% à l’échelle mondiale. En France, 133 demandes de suppressions de contenu ont été effectuées en 2018. Toutefois, seuls 3% de ces requêtes ont été acceptées par l’entreprise américaine.

Enfin, le rapport révèle que Twitter a supprimé 487 300 comptes pour du contenu lié à la pédopornographie et 205 100 comptes pour contenu terroriste. Une initiative qu’il convient de saluer.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *