WhatsApp Telegram

Clash des messageries : WhatsApp accuse Telegram de mentir sur le chiffrement

Le choc des titans de la messagerie instantanée prend une nouvelle dimension. WhatsApp, sous la direction de Meta, attaque maintenant la fiabilité de Telegram en matière de sécurité.

Dans l’univers des applications de messagerie instantanée, il y a deux géants qui se disputent la première place : WhatsApp et Telegram. Ces deux applications sont populaires pour leur sécurité et leur chiffrement de bout en bout, qui garantissent la confidentialité des échanges entre utilisateurs. Cependant, une bataille médiatique a éclaté récemment, où WhatsApp accuse Telegram de mentir sur la sécurité de ses messages. Cette guerre des messageries a suscité de vifs débats sur les réseaux sociaux et parmi les utilisateurs, qui s’interrogent sur la fiabilité de leur application favorite.

WhatsApp attaque Telegram sur son chiffrement E2EE

La guerre entre les applications de messagerie instantanée ne cesse de faire rage. Et cette fois, c’est WhatsApp qui attaque Telegram. Will Cathcart, le responsable de WhatsApp chez Meta, a lancé des critiques sur la mise en œuvre du chiffrement de bout en bout (E2EE) de Telegram

Selon Cathcart, la sécurité des messages de Telegram n’a pas été vérifiée en détail, en plus d’être désactivée par défaut. En outre, il a également souligné que le chiffrement n’est pas disponible pour les chats de groupe. Cela rend les messages de ces derniers moins sécurisés.

En réponse, Telegram a expliqué que cela est dû à des problèmes liés à la sauvegarde de données. Toutefois, cette critique de WhatsApp envers Telegram n’est pas surprenante. En effet, la société a toujours affirmé que son application est plus sécurisée que ses concurrentes, y compris iMessage. 

La bataille entre ces deux applications soulève de nombreuses questions sur la confidentialité des communications en ligne. Cependant, elle montre également l’importance que les entreprises accordent à la sécurité et à la vie privée de leurs utilisateurs.

Telegram vs WhatsApp : critiques et défis en matière de sécurité et vie privée

De son côté, l’équipe de Telegram a également soulevé des critiques à l’encontre de WhatsApp. L’option de sauvegarde des discussions sur Google Drive désactive le cryptage, rendant les données accessibles aux agences gouvernementales qui peuvent les demander à Google. Cependant, comme dans tout débat, chaque partie cherchera à convaincre ses utilisateurs de la supériorité de son service. 

Par ailleurs, les actualités aide à comprendre les défis des applications de messagerie en matière de sécurité. Le magazine Wired rapporte notamment des cas où les autorités russes ont réussi à pirater des conversations secrètes sur Telegram

De même, une API de localisation défectueuse aurait révélé l’emplacement des utilisateurs de Telegram dans un rayon de 3 km. Cela signifie que toute personne ayant accès à cette API aurait pu connaître la position des utilisateurs de Telegram. L’entreprise a rapidement travaillé à la résolution de ce problème en limitant l’API de localisation par défaut. De cette façon l’application ne fournisse plus que des informations de localisation approximatives. Cependant, il est possible que certains risques de confidentialité persistent.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *