Accueil > Analytics > Yahoo scanne (encore) les mails de ses utilisateurs à des fins publicitaires
yahoo aol scan mail

Yahoo scanne (encore) les mails de ses utilisateurs à des fins publicitaires

Oath, le propriétaire de Yahoo et d’AOL veut explorer les contenus des mails de ses clients à des fins publicitaires. Une action controversée motivée par une perte de vitesse face à Gmail.

Comme d’autres fournisseurs de boîtes mail, Yahoo explore le contenu de vos mails à des fins de sécurité. Seulement, l’acteur américain ne s’arrête pas là. Selon le Wall Street Journal, il ne se priverait pas de lire les contenus des mails de ses clients afin de vendre des données aux publicitaires.

En effet de multiples sources ont témoigné auprès du WSJ pour indiquer qu’Oath, le propriétaire de Yahoo et d’AOL est en discussion avec des annonceurs pour fournir un service qui analyseraient plus de 200 millions de boîtes Mail Yahoo pour y exploiter les données des clients associées.

200 millions de boîtes mail concernées par ce scan

Ainsi, les annonceurs recevraient des informations sur les types de produits ou de services achetés par les consommateurs. Cela permettrait par la suite de mettre en place des publicités ciblées, puis de trier les utilisateurs par groupe de consommateurs. Une pratique controversée en ligne de mire du GDPR.

De fait, la plupart des fournisseurs de boîtes mail ont abandonné cette pratique en même temps que leurs clients faisaient part de la nécessité de protéger leurs données privées. Selon le Wall Street Journal, Yahoo et AOL sont les deux seuls acteurs majeurs qui scannent le contenu des mails à des fins publicitaires.

Oath répond au célèbre média américain qu’il ne scanne que les mails promotionnels, généralement ceux des plateformes de e-commerce comme Amazon. L’entreprise précise que les utilisateurs ont la possibilité de décocher ce scan. Il n’est pas sûr que les comptes européens sont concernés, grâce à une législation plus forte. Dans le doute, nos confrères de Numerama expliquent dans un article la démarche à suivre pour éviter ce scan.

Oath se justifie en expliquant que la gestion de boîtes mail coûte cher et que les gens ne peuvent pas s’attendre à un service gratuit sans une sorte d’échange de valeur. Un argument largement répandu parmi les géants du Web.

Yahoo, en perte de vitesse face à ses concurrents

Or ce système de publicités ciblées demande à Oath de constamment ajuster ses algorithmes. L’entreprise doit faire en sorte de cacher les informations personnelles des clients aux annonceurs. Ces modèles mathématiques sont donc assistés par des humains qui eux aussi lisent les emails des utilisateurs.

Si ce programme de scan de mails n’est pas nouveau, Yahoo et AOL veulent généraliser cette pratique. La perte de puissance d’Oath face à Gmail (qui a stoppé un service similaire l’année dernière ) lui fait prendre des décisions pour le moins controversé. Même les clients premium doivent se désinscrire du service pour ne pas voir les données en lien avec leurs achats confiés aux annonceurs.

Cette perte de vitesse est principalement liée à des failles de sécurité répétées. En 2013, ce sont tous les comptes mails Yahoo qui ont été piratés. Pas moins de trois millions d’utilisateurs furent touchés.

1 commentaire

  1. Bonjour,

    Vous avez écrit : « Oath, le propriétaire de Yahoo et d’AOL veut explorer les contenus des mails de ses clients à des fins publicitaires. Une action controversée motivée par une perte de vitesse face à Gmail. »

    C’est inexact, à ce jour du 3 novembre 2018 Oath explore les e-mail des internautes ayant une boite d’e-mail Yahoo, personne n’est sûr que ce soit la seule, et Yahoo ne permet pas à l’internaute de s’y opposer.

    Que dit la loi s’il vous plait ?

    Ca m’intéresse bien d’avantage que ce que dit Yahoo pour gagner beaucoup d’argent sur le dos de ses abonnés en violant leur intimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend