Accueil > Sécurité > RGPD > Amazon, AT&T et 51 entreprises réclament un RGPD américain
rgpd amazon

Amazon, AT&T et 51 entreprises réclament un RGPD américain

Un groupe de 51 entreprises américaines viennent d’adresser une lettre ouverte au Congrès. Elles réclament la mise en place d’une loi similaire au RGPD européen pour les Etats-Unis.

Les entreprises américaines veulent un RGPD pour les Etats-Unis, et ne souhaitent plus attendre. Un groupe de 51 CEO d’entreprises du groupe Business Roundtable, parmi lesquelles des géants de la tech comme Amazon, AT&T, IBM, Motorola et Qualcomm, viennent d’envoyer une lettre ouverte aux dirigeants du House and Senate.

Dans cette lettre, les chefs d’entreprises demandent au Congrès de voter  » une loi adéquate sur la confidentialité des données « . Selon eux, les lois sur la confidentialité varient trop largement d’un État à l’autre. En résulte une confusion pour les consommateurs, mais aussi une menace pour la compétitivité des Etats-Unis.

Au contraire, une loi à l’échelle fédérale permettrait de créer un climat de confiance et un environnement stable au sein duquel les entreprises pourraient créer des produits exploitant les données en sachant exactement quelles sont les limites légales.

Les entreprises américaines réclament une loi sur la protection des données dans la lignée du RPGD

Pour appuyer leur requête, les entreprises ont également publié un framework indiquant ce qu’elles attendent d’une telle loi. Tout d’abord, elles réclament des mesures de protection des données encadrant avec précision la notion de responsabilité. En outre, elles demandent une approche  » technologiquement neutre  » permettant de stimuler l’innovation, l’interopérabilité à l’échelle mondiale, et un ensemble de règles harmonisé.

Par le passé, le CEO d’Apple, Tim Cook, avait déjà fait l’éloge du RGPD européen en réclamant une loi similaire pour les Etats-Unis. En revanche, selon l’organisateur du CES de Las Vegas, Gary Shapiro, le RGPD risque de freiner l’innovation en Europe et c’est la raison pour laquelle il déconseille un tel règlement pour les Etats-Unis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend