Accueil > Sécurité > Angela Merkel : l’Europe doit reprendre le contrôle de ses données aux USA
angela merkel europe données

Angela Merkel : l’Europe doit reprendre le contrôle de ses données aux USA

Angela Merkel estime qu’il est urgent que l’Europe reprenne sa souveraineté numérique et le contrôle de ses données pour s’émanciper des États-Unis. C’est la raison pour laquelle l’Allemagne veut développer l’infrastructure Cloud européenne Gaia-X.

Lors d’un discours adressé aux dirigeants d’entreprises européens à Berlin, Angela Merkel a tiré la sonnette d’alarme : l’Europe doit impérativement reprendre sa souveraineté numérique et le contrôle de ses données face aux États-Unis.

Aux yeux de la chancelière allemande, il est urgent que l’Union européenne développe sa propre plateforme de gestion de données et parvienne à s’émanciper des services Cloud des géants américains Amazon, Microsoft et Google.

Angela Merkel estime que beaucoup trop d’entreprises ont confié leurs données à des entreprises tierces américaines. De fait, les produits à forte valeur ajoutée dérivés de ces données grâce à l’intelligence artificielle risquent de créer une forte dépendance de lEurope à l’égard des États-Unis.

Le discours d’Angela Merkel témoigne de l’importance des données

Ce discours de la dirigeante de la plus grande puissance économique européenne démontre à quel point l’économie de l’information fait figure de nouveau front sur le champ de bataille économique où s’affrontent l’UE et les États-Unis.

Il y a deux semaines, le gouvernement allemand annonçait d’ailleurs son intention de lancer le Cloud européen : Gaia-X, visant à fournir une infrastructure de données compétitive, fiable et digne de confiance pour le vieux continent.

Plus de 40 entreprises ont signé pour rejoindre Gaia-X, parmi lesquelles Deutsche Telekom, SAP, Bosch ou Volkswagen. Cette plateforme devrait être prête d’ici la fin de l’année 2019, et “ permettre aux entreprises, aux ministères et aux gouvernements de stocker leurs données en Europe en respectant des standards transparents ” selon le ministre de l’économie allemand, Peter Altmaier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend