Accueil > Dossiers > Anti DDOS : définition et top des meilleures solutions
anti ddos définition

Anti DDOS : définition et top des meilleures solutions

Les solutions Anti DDoS permettent de protéger un site web, une application, un réseau ou un Data Center contre les attaques par déni de service. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les différentes pratiques à adopter ainsi qu’un tour d’horizon des meilleures solutions disponibles.

A l’heure où la connectivité internet est devenue essentielle pour un grand nombre d’entreprises de toutes les industries, les cyberattaques de type DDoS (attaques par déni de service) peuvent avoir de graves conséquences. En effet, ces attaques visent à mettre en panne un serveur, un réseau ou un Data Center pour empêcher le trafic légitime de s’y connecter.

Même lorsque le temps d’inaccessibilité est très court, de l’ordre de quelques heures seulement, les pertes générées peuvent être colossales pour l’entreprise au même titre que les dommages collatéraux. Selon une étude menée par Cloudflare, le coût moyen d’une panne d’infrastructure pour une entreprise s’élève à 100 000 dollars par heure. C’est la raison pour laquelle il est aujourd’hui indispensable de recourir à des mesures anti-DDoS.

Anti DDoS : qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, le terme  » anti DDoS  » désigne l’ensemble du hardware, des logiciels et des mesures prises par le département informatique, un Data Center, un fournisseur d’accès internet ou un fournisseur de Cloud pour empêcher ou mitiger les attaques par déni de service.

Les mesures anti DDoS les plus basiques sont préventives et peuvent être prises en charge par une équipe informatique expérimentée. Il peut par exemple s’agir de renforcer les firewalls et autres systèmes de protection traditionnels par une meilleure configuration.

On peut aussi utiliser des firewalls intelligents pour les applications web, afin de tester les requêtes avant de les accepter. Les ports qui sont fréquemment attaqués alors qu’ils ne sont pas utilisés doivent aussi être fermés. En outre, il existe aussi des logiciels de surveillance de DDoS permettant de filtrer le trafic malicieux. Cependant, ces outils s’avèrent inutiles face à une attaque à grande échelle.

En revanche, la mitigation requiert généralement une combinaison de systèmes logiciels et de hardware dans le but d’éloigner le trafic malicieux des serveurs et infrastructures réseau afin de les inspecter, de les isoler et de n’autoriser que les requêtes d’accès légitimes.

La première solution consiste à installer une solution anti DDoS matérielle. Toutefois, ces solutions coûtent extrêmement cher et ne fonctionnent que contre certains types d’attaques. Désormais, plusieurs entreprises proposent des systèmes anti-DDOS combinant hardware et logiciel.

La seconde alternative, plus efficace, consiste à faire appel à une entreprise tierce spécialisée dans la mitigation pour lui déléguer cette tâche. Lorsqu’une attaque est en cours, tout le trafic est instantanément redirigé loin du Data Center et vers le Cloud où les programmes anti DDoS pourront inspecter sa provenance et sa nature. Seuls les visiteurs légitimes seront redirigés vers leur destination. Ce processus est si rapide que les utilisateurs ne s’apercevront même pas qu’une attaque DDoS a été lancée.

Anti-DDoS : top des meilleures solutions

Maintenant que vous savez comment faire face à une attaque DDoS, l’heure est venue de passer en revue les meilleures solutions anti-DDoS. Voici notre sélection.

Project Shield, la solution anti DDoS de Google

Project Shield a été créé par Jigsaw, une entreprise du groupe Alphabet au même titre que Google. Cet outil est capable de filtrer le trafic potentiellement malicieux et bloquer les requêtes de connexion suspectes. Il s’agit d’une solution extrêmement simple à implémenter en changeant simplement les paramètres DNS des serveurs.

Malheureusement, pour l’heure, le Project Shield n’est disponible que pour les sites web de médias, de surveillance des élections ou traitant des droits de l’Homme. Cet outil est principalement destiné aux sites web qui manquent de ressources pour investir dans des solutions d’hébergement onéreuses.

Cloudflare, le leader du marché anti DDoS

Depuis maintenant plusieurs années, Cloudflare règne en maître sur le marché de l’anti DDoS. Avec 150 Data Centers autour du monde, la firme américaine fournit ses services à plus de 7 millions de sites web.

À tout moment, les utilisateurs de cette solution peuvent activer le mode  » I’m under attack «  (je subis une attaque). Ce mode permet de déjouer même les attaques les plus sophistiquées en présentant un challenge Javascript.

Les visiteurs qui tentent de se connecter doivent passer tout un éventail de filtres. Ils sont évalués en fonction de la réputation de leur site web, de leur header HTTP ou encore de leur adresse IP. Un pacage gratuit de base est proposé, tandis que la version professionnelle est proposée à partir de 200 dollars par mois.

AWS Shield, la protection anti DDoS d’Amazon

AWS Shield est la protection anti DDoS proposée par Amazon. Tous les utilisateurs d’Amazon Web Services peuvent utiliser le tiers  » Standard  » gratuitement. C’est donc une solution idéale pour les petits sites web qui choisissent Amazon comme hébergeur.

Pour les utilisateurs dont les besoins sont plus importants, Amazon propose AWS Shield Advanced. Proposé par abonnement, ce service offre une protection contre les coûts de DDoS. Ceci permet d’éviter une hausse brutale de la facture mensuelle d’utilisation de ressources Cloud si vous êtes victime d’une attaque.

Les utilisateurs profitent aussi des services d’une équipe de spécialistes, et de statistiques détaillés concernant les attaques contre leurs instances. Ce service est proposé pour un coût élevé, puisqu’il faudra s’abonner pour un minimum d’un an au prix de 3000 dollars par mois.

Microsoft Azure, la protection anti DDoS du Cloud de Microsoft

Tout comme Amazon, Microsoft propose une protection anti DDoS basique gratuite aux utilisateurs de son Cloud Azure. Cette protection offre notamment des fonctionnalités de surveillance de trafic et une mitigation en temps réel des attaques réseau pour toutes les adresses IP de l’utilisateur.

Pour les entrprises ayant besoin d’une protection plus sophistiquée, Azure propose aussi un tiers Standard. Cette offre est vivement acclamée pour sa facilité d’installation. Quelques clics suffisent, et il n’y a pas besoin d’apporter de changements à votre application. Une fonctionnalité de monitoring est aussi proposée.

Azure surveille le trafic vers vos ressources en permanence. Si un seul est dépassé, la mitigation DDoS est automatiquement lancée. La protection Standard est actuellement proposée pour 2944 dollars par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend