Accueil > Cloud computing > Cloud public > Apple, nouveau membre de la Cloud Native Computing Foundation
cncf apple

Apple, nouveau membre de la Cloud Native Computing Foundation

La Cloud Native Computing Foundation (CNCF) a annoncé l’arrivée d’un nouveau membre Platinum. Contre toute attente, Apple rejoint la fondation spécialisée dans les technologies Cloud open source.

Il y a quelques mois, Microsoft mettait en avant le fait qu’elle passait certaines de ses solutions en open source. De plus, elle a racheté GitHub, le service communautaire de partage de codes informatiques.

Hier, c’est Apple qui a fait un pas vers l’open source. La Cloud Native Computing Foundation, à l’origine du projet Kubernetes a confirmé la présence d’un nouveau membre platinum : la firme de Cupertino.

Spotify, Walmart, The New York Times, Reddit ou encore Adidas font partie de cette fondation. En tout, l’organisation compte 88 membres premium.

Selon la CNCF, Apple est l’un des pionniers de l’adoption des applications Cloud Native. “Il est l’un des premiers utilisateurs de la technologie de container”, écrit la CNCF dans un communiqué. De plus, la firme a contribué à plusieurs projets comme Kubernetes, gRPC, Envoy Prox, Prometheus ou encore Vitess. De plus, elle a accueilli le FoundationDB Summit en décembre dernier à Seattle.

En tant que membre platinum, Apple dispose maintenant d’un siège au conseil d’administration de la Cloud Native Computing. C’est Tomer Aron, directeur de l’ingénierie chez Apple qui jouera ce rôle.

Apple devrait s’engager plus fortement dans le Cloud Open Source

« Avoir une entreprise avec l’expérience et l’envergure d’Apple en tant que membre utilisateur final est un énorme témoignage de la vitalité du cloud computing natif pour l’avenir du développement d’infrastructures et d’applications « , a déclaré Chris Aniszczyk, directeur technique de la Cloud Native Computing Foundation. « Nous sommes ravis d’avoir le soutien d’Apple et nous attendons avec impatience les contributions futures à la communauté du projet cloud native.« 

Adepte des écosystèmes fermés imposés à ses clients, Apple utilise tout de même beaucoup de technologies open source pour les concevoir. OS X et iOS repose sur une base de systèmes Darwin, dont le noyau XNU est open source. De même le langage de programmation Swift est en libre accès. Par ailleurs, Apple gère en partie ses propres centres de données et doit selon toute vraisemblance utiliser des technologies open source. La firme de Cupertino pourrait ainsi participer plus durablement au monde du Cloud computing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend