La police vient d’envoyer 50 000 € d’argent de la drogue aux hackers

La DEA transfère 50 000 euros d'argent de la drogue aux hackers. Elle se rend compte de la supercherie, et le FBI recherche activement les arnaqueurs.

Des hackers ont réussi à tromper la DEA avec une arnaque classique dans le monde de la cryptomonnaie. La méthode en question est le hameçonnage par largage ou phishing airdrops. L'agence fédérale américaine de la lutte contre le trafic de drogue a ainsi envoyé 50 000 euros d'argent de la drogue aux hackers.

Il faut savoir que la DEA dispose de près de 500 000 euros en Tether pour ses opérations. Ces fonds sont stockés et sécurisés dans le portefeuille de cryptomonnaies Trezor. Rappelons que toutes les transactions sont publiques sur la chaîne de blocs ou blockchain. Des hackers ont ainsi repéré des transactions entre la DEA et les marshals.

Mise en place du phishing airdrops

Les hackers ont créé une nouvelle adresse en utilisant les 5 premiers et les 4 derniers chiffres du compte des Marshals. Précisons que chaque portefeuille de cryptomonnaies possède une adresse unique comprenant 30 caractères.

Les pirates ont ensuite effectué un largage ou airdrops sur le compte de la DEA. Avec les 5 premiers et 4 derniers chiffres identiques, le transfert donne l'impression de provenir du portefeuille des marshals.

L'arnaque fonctionne parce que les deux comptes semblent similaires. Elle peut facilement induire en erreur une personne qui ne vérifie pas une adresse dans son intégralité. Un copier-coller anodin fait ensuite que le transfert se fasse vers le portefeuille de l'arnaqueur. C'est exactement ce qui est arrivé à l'agence fédérale américaine.

Et 50 000 euros de l'argent de la drogue dans le portefeuille des hackers…

Trezor alerte activement ses utilisateurs contre les phishing airdrops. À noter que dans la plupart des cas, les arnaqueurs tentent d'accéder à l'intégralité du solde via un lien de piratage.

La DEA a ainsi envoyé des fonds à la fausse adresse des marshals. Le temps que les deux agences du Département américain de la justice se rendent compte de l'erreur, les 50 000 euros d'argent de la drogue envoyés aux hackers ont été retirés.

Pour précision, la somme envoyée sur le portefeuille frauduleux provient des presque 500 000 euros en Tether. Rappelons que les autorités fédérales sont parvenues à constituer ce fonds en saisissant 2 comptes Binance en mai dernier. Les comptes servaient à détourner de l'argent provenant de la vente de drogues.

Les hackers auteurs de l'arnaque introuvables ?

Le magazine Forbes indique sur son site que le FBI pense que les arnaqueurs ont converti l'argent de la drogue en éther et en bitcoin. Il y a ensuite un transfert vers un nouveau portefeuille. Ce qui complique la recherche des auteurs de la supercherie.

Par ailleurs, le FBI tente apparemment d'obtenir plus d'informations sur les 2 comptes Gmail liés au faux portefeuille des marshals.

D'autre part, les enquêtes autour de la drogue et les cryptomonnaies ne passent pas toujours bien pour la DEA. Rappelons qu'en 2015, un de ses agents partageait des informations à des trafiquants de drogue qui effectuaient leurs transactions avec des cryptomonnaies.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *