arnaque fausse amende

Vous avez reçu ce SMS d’arnaque à la fausse amende ? Voici les coupables

Une attaque phishing fait actuellement ravage sur internet. Les arnaqueurs ciblent les plus vulnérables en usurpant l’identité des autorités. Ils incitent les victimes à payer une fausse amende à travers cette arnaque.

Si l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions vous envoie un SMS, prenez un peu de recul avant de cliquer. Il se peut que vous soyez sur le point de céder à une attaque phishing. Cette technique est très efficace, surtout pour les personnes peu attentives. De plus, les conséquences sont dévastatrices. Avec cette arnaque à la fausse amende, les escrocs peuvent obtenir vos données bancaires.

Une manipulation psychologique pour amadouer les victimes

Certes, les attaques phishing sont devenues courantes sur internet. Il est plus facile de les esquiver, si vous avez les bonnes techniques. Toutefois, certains arnaqueurs utilisent des méthodes sophistiquées pour atteindre leur objectif. Ils se focalisent sur des circonstances d’urgence pour manipuler les cibles. Par exemple, certains ont envoyé des SMS notifiant la livraison d’un colis. Si la victime clique dessus, ses données sont à la merci des arnaqueurs. D’autres annoncent même qu’un proche de la cible est en situation d’urgence.

Et le dernier-né de ces techniques est l’arnaque à la fausse amende. Ici, les escrocs se cachent derrière l’identité des autorités. Une méthode efficace pour gagner la confiance des victimes. Et ces malfaiteurs peuvent obtenir des milliers d’euros avec cette stratégie. Si vous cliquez sur le lien, vous serez redirigé vers un faux site. Sur ce dernier, vous serez amené à saisir les numéros de votre carte bancaire, ainsi que d’autres données personnelles.

Une fois qu’ils auront vos informations, ils pourront les utiliser à leur guise. Les achats en ligne sont les approches les plus courantes. Et vous ne serez prévenu qu’après une annonce de votre banque.

arnaque fausse amende

Les coupables font actuellement face à la justice

Non, il n’y a pas de groupe de hackers célèbre derrière cette situation. L’arnaque à la fausse amende a été initiée par deux jeunes prodiges de l’informatique. Ces malfaiteurs, âgés de 19 ans, ont reconnu les faits. Leurs campagnes de phishing ont duré un an. Ils ont alors eu le temps de ramasser des milliers d’euros à travers cette arnaque. Toutefois, ils attendent leur procès le 3 avril 2024.

À noter qu’ils ont réussi à pirater les données de 1700 personnes. Ces victimes ont perdu 19 000 euros au total.

Comment éviter ces attaques phishing sophistiquées ?

La manipulation psychologique est la base de cette arnaque à la fausse amende. Mais il existe des techniques efficaces pour éviter cette tendance. Avant de cliquer sur une notification quelconque, souvenez-vous que les autorités communiquent avec des mails officiels. Ici, les arnaqueurs ont utilisé des SMS classiques. De plus, l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions a un identifiant unique. Vérifiez toujours l’expéditeur avant de vous lancer.

Par ailleurs, il est aussi possible de confirmer les amendes sur le site officiel de l’ANTAI. Pour les consulter, il suffit de saisir l’URL de la plateforme.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *