Industrial technology concept.

Définition de l’automatisation du cloud

L’automatisation du cloud est une pratique moderne. Elle utilise des outils logiciels et méthodologies spécialisées pour automatiser toute ou partie des tâches manuelles associées à la gestion et à l’exploitation d’une infrastructure informatique cloud. Que ce soit dans les environnements publics, privés ou hybrides, les organismes informatiques peuvent en tirer profit. Cela permet de réduire les frais administratifs et d’atteindre les objectifs de flux de travail tels que l’intégration le déploiement en continu.

Les outils logiciels d’automatisation du cloud sont configurables. Cela facilite le contrôle automatique l’installation, la configuration et la gestion des systèmes de cloud computing. Les entreprises pourront, quant à eux, e tirer le meilleur parti de leurs ressources basées sur le cloud. Alors que les organisations continuent de s’appuyer sur ce dernier pour les applications et les services critiques, l’automatisation du cloud offre un gain de temps. Cette solution se place même en tant que catalyseur de pratiques de gestion efficaces du cloud.

Différence entre automatisation et orchestration

Aujourd’hui, les organisations informatiques utilisent des outils d’orchestration et d’automatisation du cloud. Tous deux s’exécutent au-dessus de l’environnement virtualisé. Ils rationalisent aussi les tâches répétitives telles que l’approvisionnement des ressources virtuelles, la définition des éléments de configuration communs et l’établissement de l’infrastructure en tant que code.

Les outils logiciels d’orchestration du cloud permettent aux développeurs de codifier le processus de déploiement et de gestion de la charge de travail. Résultat, les processus de routine peuvent facilement être répétés. Les outils logiciels d’automatisation du cloud prennent ces étapes codifiées. Ceux-ci les exécutent ensuite automatiquement, avec peu ou pas d’intervention de la part des opérateurs informatiques. Autrement dit, l’orchestration du cloud rassemble une série d’automatisations de niveau inférieur. Cela offre une vue d’ensemble de l’automatisation.

Automatisation cloud : les tâches les plus courantes

Les organisations informatiques qui s’appuient sur une infrastructure basée sur le cloud peuvent automatiser toute une gamme de tâches. C’est le cas par exemple en matière de sauvegarde de données. Lorsque les opérateurs informatiques sont chargés d’effectuer des sauvegardes manuelles selon un calendrier fixe, cela peut souvent passer au second plan. Les sauvegardes de données ne semblent pas toujours être une priorité jusqu’à ce que l’on en ait vraiment besoin. Avec l’automatisation du cloud, les opérateurs informatiques peuvent configurer les sauvegardes de données. Le but étant que celles-ci se produisent automatiquement pendant les heures creuses, et ce, sans intervention manuelle.

Une autre application courante de l’automatisation du cloud est l’établissement du contrôle de version pour les workflows. En effet, certaines organisations doivent se confrontent à des exigences de confidentialité et de sécurité rigoureuses. De plus, celles-ci sont spécifiques à l’industrie pour les données qu’elles collectent auprès des utilisateurs. Si l’organisation dont il est question stocke des données sensibles dans le cloud, les outils d’automatisation du cloud peuvent aider à configurer le contrôle de version pour les workflows qui utilisent ces données. Cela permettrait à l’entreprise de démontrer que la même configuration sécurisée a été utilisée chaque fois que les données ont été consultées ou modifiées.

Pin It on Pinterest