Blockchain et cloud décentralisé : de grand progrès à l’avenir ?

Les débats fusent sur l’hébergement du cloud computing au sein d’un réseau centralisé ou décentralisé. Pour le moment, on ne retrouve que des cas de niche.

Selon Avivah Litan, vice-présidente de Gartner, la blockchain ouvre une possibilité au cloud computing décentralisé. Cela risque de perturber les approches de calcul et le Web 3.0. Mais cela ne se fera pas en une nuit. Elle affirme également que pour les applications non-blockchain, la décentralisation du cloud computing peut être intéressante. En y réfléchissant de plus près, un déménagement pourrait amoindrir certains coûts. Accepter cette alternative reviendrait à opérer une forme de cloud computing nébuleuse.

Web 3.0 : quels avantages dans la décentralisation ?

Les parties du cloud computing attachées aux activités du Web 3.0 ne sont pas encore prêtes pour un tel changement. Litan avance que pour l’instant, les fluctuations en cryptomonnaie n’accaparent pas encore une grande quantité de données. Cependant, lorsque le NFT introduira les gros objets, un stockage de type distribué sera exigé. Une première solution a été proposée : l’IPFS (InterPlanetary File System). Ce type de stockage de données peer-to-peer au sein d’un système distribué, ainsi que l’Arweave, le renforceront en termes de sécurité et de fiabilité.

Un premier obstacle de l’utilisation des systèmes distribués réside dans l’abondance des problèmes fonctionnels. Les personnes intéressées par la décentralisation sont ceux qui veulent configurer leur propre nœud, ou ceux qui développent des applications. Et ces dernières nécessitent une forte capacité en calcul.

Le meilleur avantage de la décentralisation est l’avantage financier qu’elle réserve. La structure centralisée donne l’impression qu’il est parfois impossible de déménager des charges de travail d’un lieu à l’autre.

Le cloud computing décentralisé

L’importance du cloud décentralisé varie certainement en fonction des besoins des utilisateurs. Les plus intéressés par le cloud décentralisé sont les mineurs qui tirent profit d’une informatique à moindre coût. Leur objectif étant de pouvoir gagner un peu d’argent sur les bords. Ce qui explique le besoin d’une certaine puissance dans le cloud et donc la nécessité de payer AWS.

Pour le moment, lorsqu’il y a création d’applications, les développeurs préfèrent le cloud le plus accessible et atterrissent quand même sur la blockchain principale. C’est là que l’exécution d’Ethereum ou de Bitcoin est fluide.

On peut donc s’attendre que le cloud computing décentralisé ainsi que la blockchain étendent leurs activités dans le futur. Mais peut-être pas dans un futur proche. Cela augmentera lorsque les développeurs voudront crypter des charges de travail exigeantes en calcul tout en payant le minimum.

Pour les applications non-blockchain, le cloud décentralisé s’avère utile. Cela permet un meilleur contrôle sur l’environnement où ils se déploient, dépensent et contrôlent leurs activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest