Boostez vos performances au quotidien grâce au Big Data 

Dans le monde de l’entreprise, l’expression « Big Data » est à la fois tendance, mais aussi synonyme d’une certaine peur pour les novices. En effet, la grande quantité de données ferait de la data une spécialité comprise exclusivement des « analystes statistiques ». En réalité, le Big Data est destiné à tous les métiers de l’entreprise. C’est le matériau brut, et chacun peut y trouver les ressources tangibles dont il a vraiment besoin.

Le modèle simple des apps grand public

La popularité des smartphones, des tablettes et leur pénétration croissante dans notre quotidien a considérablement augmenté notre exposition aux objets technologiques. 

Une personne lambda utilise en moyenne 30 applications sur son smartphone par mois, parmi celles-ci, une dizaine sont utilisées quotidiennement. Conséquence : des millions de données sont alors collectées, le Big Data est bien là.

Que ce soit l’agenda, la messagerie électronique ou les applications de prise de note, leur utilisation est devenue automatique, voire addictive et on les consulte à toutes heures de la journée. Cette exposition permanente aux applications a habitué l’utilisateur à des interfaces fluides pensées pour faciliter les tâches et rendre l’expérience intuitive. Ce qui l’a rendu extrêmement exigeant à l’égard de la qualité et du fonctionnement de ces applications.



Les produits conçus par Apple ont très largement popularisé l’idée qu’une bonne interface est une interface qui ne nécessite pas de mode d’emploi. En effet, cette évolution des pratiques a entraîné un changement important des attentes des utilisateurs dans le monde professionnel. La porosité entre la sphère privée et professionnelle est de plus en plus perceptible puisqu’au bureau comme dans son salon, on passe d’une application professionnelle à son agenda personnel.

De plus, la tendance du « Bring Your Own Device » (BYOD) renforce ce passage d’une application professionnelle à une application personnelle parce qu’elles sont sur le même support. Dans les deux cas, les utilisateurs s’attendent au même type d’expérience, pourtant le contraste en termes d’UX et de rapidité est aujourd’hui flagrant.

Du côté des applications grand public, l’accent est mis sur l’expérience utilisateur et les mises à jour sortent fréquemment pour corriger chaque détail et prendre en compte le retour des clients.

Créer une application dédiée à un besoin précis et spécifique (spécialisation) joue un grand rôle dans la qualité de l’UX finale. Prenons l’exemple des annonces en ligne, des sites généralistes comme Leboncoin ou Craigslist proposent certes des locations saisonnières de logements, mais l’expérience de l’utilisateur sur ces plateformes est largement moins intuitive que celle d’Airbnb. Il y a un véritable avantage comparatif créé par la spécialisation.

homme utilise outils intuitifs

Une exploitation optimale du Big Data grâce à des outils intuitifs et accessibles

Le concept Big Data est très complexe, car la donnée doit pouvoir répondre à toutes les problématiques des secteurs, des métiers, et à plusieurs niveaux d’informations. Les utilisations possibles à partir de la collecte de donnée sont massives, tout y est mis pêle-mêle, que ce soit les données pour le marketing, le ciblage des clients, les décideurs, l’analyse de marché, le recrutement, les « trends » sur internet, etc.

Avoir un seul outil pour l’ensemble des étapes ; de la collecte de la donnée jusqu’à sa communication, crée des environnements très complexes et donne souvent des résultats insatisfaisants. Cette double conséquence est causée par la non-spécialité de l’outil vis-à-vis de tâches spécifiques. C’est pourquoi il existe des plateformes spécialisées (best-of-breed) qui excellent dans un aspect seulement du big data.

Au-delà du concept, chaque métier possède une ou plusieurs applications concrètes d’analyse des données dites « analytics ». Cette app doit correspondre aux exigences de la profession, en termes de vitesse d’accès à la donnée, de précision, de diversité, et elle doit surtout être utile au quotidien. Et pour cause, un analyste concurrentiel ne regarde pas la même chose qu’un commercial.

Le premier sera davantage intéressé par une donnée à l’échelle macro, à la comparaison de résultats en fonction de zone géographique, tandis que le second préfèrera une analyse micro, avec des chiffres mois par mois et sur une zone géographique bien définie, révélant une tendance précise. Pourtant, tous deux ont fort à gagner en ayant une meilleure compréhension de leurs données.

De leur côté, les logiciels professionnels se voulant exhaustifs n’ont pas profité des dernières avancées en matière d’agilité, méthode popularisée par les applications grand public. D’où une importance de spécialisation, c’est l’avantage d’une plateforme comme Toucan qui a été créée pour adresser le niveau de complexité et l’ancienneté de certaines technologies qui existent aujourd’hui. 

big data booster toucan toco

Un choc de simplification

La crise du COVID-19 a accéléré le temps en matière de prise de décision. Là où les décisionnaires prenaient parfois plusieurs mois d’analyse avant de définir une ligne directrice, aujourd’hui ils sont obligés de prendre des décisions structurantes en quelques jours, voire quelques heures. Mettant en lumière le poids de certains processus, notamment pour répondre au besoin de reporting utile à la décision

Avec plus de 2,5 milliards de personnes confinées à travers le monde, les entreprises doivent faire preuve d’innovation pour permettre la collaboration et la prise de décision à distance. Or, les outils de reporting ne répondent pas nécessairement à ce problème de la façon la plus fluide, et représentent un réel challenge pour cette situation étant donnée la nature complexe de leur produit.

C’est pourquoi changer la manière de communiquer l’information aiderait les organisations à surmonter cet obstacle, et permettre enfin de mettre la donnée entre les mains de tous.  


Pour ce faire, prenons l’exemple de l’expérience utilisateur d’un dashboard. Aujourd’hui les outils proposent une quantité non négligeable d’options, ce qui pourrait apparaître comme un avantage, mais en réalité la problématique est qu’aucun dashboard ne se ressemble. Ce qui crée de la confusion, et un temps de latence important pour déployer. 

Alors que si on inclut toutes les meilleures pratiques de design dans un outil, tout comme wix.com ou weebly.com le font pour les sites web, on pourrait gagner ce pari en proposant un outil de data communication qui garantisse une réponse adéquate à un besoin métier en temps réel, sans formation. 

Exactement comme la solution Toucan Toco le propose, d’autant qu’elle se réalise par itération en prenant en compte les retours utilisateurs, ce qui permet un déploiement très rapide.