cloud convient entreprise

Ces 3 géants américains accaparent 72 % du cloud européen

Selon les chiffres de Synergy Research Group, le marché du cloud américain est aujourd’hui cinq fois plus important qu’il ne le fût vers 2017. Dès lors, les 3 géants américains AWS, Microsoft et Google s’accaparent à eux seuls les 72 % de ce marché cloud européen.

Les trois géants américains dans une « ligue à part » du cloud européen

C’est la déclaration de John Dinsdale, analyste en chef de Synergy à The Register. Selon lui, « Les trois premiers sont vraiment dans une ligue à part ». En fait, la plupart des fournisseurs de services locaux a connu une chute de leur chiffre d’affaires de 27 à 13%. Pourtant, les trois géants américains ont pu, à eux seuls, absorbé 72 % des dépenses des entreprises dans le cloud européen au deuxième trimestre de 2022. L’analyste poursuit son explication. Les géants avaient apparemment une vision à long terme des investissements et de la rentabilité. Ils continuent davantage d’investir et le résultat est aujourd’hui remarquable. Le trio a atteint une échelle inégalable.

En effet, les fournisseurs de cloud américain peuvent investir en moyenne 4 milliards de dollars par trimestre en gage de dépenses d’investissement pour leur expansion. Et encore d’après Dinsdale : « c’est une colline impossible à gravir pour les entreprises qui souhaitent sérieusement défier leur leadership sur le marché ».

pcloud black friday 2022

Qui suivent les trois géants ?

IBM, Salesforce et Oracle viennent après les trois géants américains dans le cloud européen. Dès lors, Synergy a déclaré que SAP et Deutsche Telekom ne sont pas non plus loin derrière Oracle. Cependant, une certaine enquête a été réalisée auprès de ces fournisseurs locaux sur la quelconque manière de battre les trois grands. Néanmoins, aucune réponse n’a été obtenue.

Dès lors, cette domination omniprésente des géants américains du cloud européen a obligé les régulateurs à s’asseoir et prendre note. C’est par exemple la situation en Grande-Bretagne. Dans le pays, le régulateur des communications Ofcom a déclaré faire un examen du secteur. C’est notamment dans le but de garantir que les sociétés et les consommateurs obtiennent un accord équitable. C’est aussi pour vérifier que la concurrence est vive. Simon Hansford, patron d’UKCloud, a évoqué son point de vue sur le sujet. D’après lui, le travail d’Ofcom ouvrira la voie à des règles de jeu équitables qui profiteront à l’industrie britannique de l’hébergement dans le cloud. De ce fait, Royaume-Uni aura accès à un marché dynamique, compétitif et innovant. Or, ce dernier lui bénéficiera en termes de revenus pour le Trésor Public. Mais ce n’est pas tout. La création d’emplois locaux, de la valeur économique et sociale s’ajoute à la liste.

Le cas est différent en Europe continentale. Apparemment, la CE du pays a reçu de nombreuses plaintes provenant des fournisseurs de cloud. Il s’agit d’OVHCloud et de Nextcloud. En fait, ces dernières concernent notamment le comportement anticoncurrentiel présumé de Microsoft. C’est un point dont les concurrents se sont emparés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest