L’Ofcom mène une enquête sur les cloud Google, Amazon et Microsoft

Le régulateur des communications a décidé de voir de près les trois plus grandes boîtes mondiales de la technologie. Cette enquête portera sur la messagerie et les appareils intelligents.

Une étude pour rééquilibrer le marché du cloud computing

Selon les chiffres, ces trois géants accaparent plus des quatre cinquièmes du marché du cloud computing au Royaume-Uni. Presque 50 % reviennent à Amazon. Ladite enquête se portera sur trois domaines fondamentaux : le cloud computing, les appareils intelligents et la messagerie. Ofcom tient à étudier leur opérabilité pour les particuliers ainsi que les professionnels.

En 2023, le régulateur prévoit de faire une étude sur d’autres rayons du service numérique. Les premiers sur la liste sont WhatsApp, Zoom et FaceTime. Ofcom veut comprendre si ces trois services ont un certain pouvoir sur les habituelles fonctions de messagerie et d’appel. Serait-il alors possible qu’il y ait des inquiétudes à se faire en matière d’interopérabilité ?

pcloud black friday 2022

Du côté des appareils intelligents dont Echo (Amazon), Nest (Google) et HomePod (Apple), Ofcom observera leur influence sur le comportement des utilisateurs. Il combinera avec l’étude des téléviseurs intelligents et des assistants personnels numériques.

Selina Chadha à la direction de la connectivité d’Ofcom s’exprime : « Le numérique a transformé une bonne partie de notre quotidien, qu’il s’agisse du travail ou des distractions. Cependant, plus les plateformes et leurs contenus se diversifient, plus les soucis qui s’y attachent augmentent en nombre. C’est la raison initiale de mener cette étude, de vérifier des potentiels problèmes de concurrence. Les professionnels et les particuliers méritent d’être éclairés. »

Le régulateur annonce le début des études sur le cloud durant les semaines suivantes. L’intérêt se portera sur la domination des trois hyperscalers sur le marché du cloud. « Nous tenons à élucider s’il n’y a pas un blocage potentiel pour l’entrée des autres concurrents de ces trois hyperscalers sur le marché. Ce genre de situation empêcherait l’opportunité pour l’innovation et la croissance. Notre étude ne se porte pas uniquement sur la bonne opérabilité des ces trois géants de la technologie sur le marché. Nous nous intéressons également sur l’analyse de l’utilisation effective des matériels et des infrastructures numériques. Par cela, nous entendons les satellites, les câbles, les mâts utilisés des entreprises. »

Les pouvoirs ont été donnés à l’Ofcom pour enquêter légalement

Ofcom fera l’étude en toute légalité sous l’Enterprise Act 2002. Ce dernier lui donne tout pouvoir d’effectuer des études de marché sur les services numériques et d’en observer les pratiques de vente réelles ainsi que le caractère loyal des contrats.

A l’avenir, le régulateur pourrait avoir carte verte pour la régulation des fournisseurs d’Internet en vertu de la cybersécurité. L’adoption de ce projet de loi avait été conçu avant que les vacances estivales n’arrivent. Cependant, pour des soucis relatifs au calendrier, il a été retiré. Son adoption n’est cependant pas cause perdue, puisque Michelle Donelan, la secrétaire à la culture entend bien l’instaurer en y apportant quelques changements.     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest