Accueil > Cloud computing > Cloud public > Accord Microsoft – Sony : la surprise pour les employés de PlayStation
playstation sony microsoft cloud gaming

Accord Microsoft – Sony : la surprise pour les employés de PlayStation

Hier, Bloomberg nous apprenait que l’accord historique entre Microsoft et Sony était une grande surprise pour les employés de Sony Interactive Entertainment. De même AWS était pressenti pour accueillir le PlayStation Now à la place de la firme de Redmond.

Vendredi dernier, nous évoquions la grande annonce qui a remué le monde du jeu vidéo. Jeudi soir en France, Microsoft a mis au jour son partenariat avec Sony. Considérés comme les ennemis féroces dans ce secteur, ils ont déclaré vouloir s’associer pour développer leurs solutions Cloud Gaming, notamment le Playstation Now. Ils utiliseront également Microsoft Azure pour créer des offres et des algorithmes d’intelligence artificielle.

Le fait que ce soit un partenariat entre Microsoft et Sony a une très grande importance. Clairement, les divisions Xbox et PlayStation ne collaborent pas. De même, on ne parle pas d’un changement de programme : la PS5 est toujours prévue pour l’horizon 2020-2021.

Une culture du secret chez Sony  ?

Seulement les équipes de PlayStation qui travaillent sur la console n’étaient pas au courant. C’est ce que révèle Bloomberg. Selon le média américain, ils ont pris connaissance de l’annonce en même temps que les journalistes et le grand public.”Les dirigeants ont dû calmer les employés et leur assurer que les plans concernant la console de nouvelle génération n’étaient pas impactés”, écrit l’auteur s’appuyant sur une source anonyme. Les discussions entre Sony et Microsoft étaient en cours depuis 2018, d’après Bloomberg.

Cela peut paraître surprenant, mais Sony n’est pas Sony Interactive Entertainment  (SIE). En effet, certaines entreprises ont une forte culture de la division. C’est particulièrement le cas au Japon. Même si SIE s’occupe de Playstation Now, le service de Cloud Gaming à l’abonnement de PlayStation, ils n’ont pas la main sur les contrats qui régissent le sort de plusieurs divisions. Surtout, plusieurs dirigeants de Now ont changé de poste au fur et à mesure que l’accord se confirmait en interne. Enfin, ce partenariat stratégique ne pouvait fuiter, même si certains avaient partagé l’information.

PlayStation Now reste pour l’instant associé à AWS

De plus, le service a séduit 700 000 utilisateurs, mais il a subi une campagne de désabonnement après des plaintes concernant la qualité de la connexion. SIE ou Sony avait fait le choix d’héberger Playstation Now en interne. En réaction à ce mécontentement, la firme nippone s’était associé avec AWS qui reste l’hébergeur de l’offre. D’ailleurs, le géant du Cloud mené par Jeff Bezos était pressenti pour devenir le partenaire exclusif du spécialiste du jeu vidéo, mais ils n’ont pas réussi à trouver une entente commerciale.

Si Sony a terminé la journée boursière de vendredi en hausse de 9,9 %, le véritable gagnant d’un tel partenariat n’est autre que Microsoft. Il va pouvoir profiter de l’expérience de Sony en matière de Cloud Gaming, tandis que Sony utilisera les infrastructures Azure. Cela permettra aux deux sociétés de mettre en place une architecture commune, standard qui peut supporter des millions de joueurs. Aujourd’hui, l’on compte plutôt en centaine de milliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend