cloud wasabi data center

La startup de cloud Wasabi lève $112 millions et va ouvrir des Data Centers

Wasabi, la société de stockage de données dans le cloud a effectué une levée de fonds chiffrée à 112 millions de dollars. Grâce à ce financement en série C, la somme amassée par l’entreprise est aujourd’hui estimée à 219 millions de dollars. Un investissement qui, d’après la société sera dédiée au développement d’une chaîne de partenaires distributeurs. En effet, celle-ci projette d’agrandir sa team et de créer de nouveaux data centers.

Le cloud, un secteur qui a du potentiel

En seulement une année, le stockage de données à l’intérieur du cloud a enregistré une croissance de 60 %. Cela correspond à une élévation de la demande en services de stockages fiables et à prix réduits par de nombreux professionnels. D’après Statista, le Cloud rassemblait en moyenne 50 % des données d’entreprises en 2020. Une estimation de Domo en 2018 a également mis en exergue que l’homme produisait 2,5 exaoctets de données au quotidien. Bien sûr, ce nombre est largement dépassé aujourd’hui.

Focus sur la nouvelle offre de Wasabi

Wasabi est une organisation qui a vu le jour en 2017. C’est le fruit d’une collaboration entre Jeff Flowers et David Friend, cofondateur de Carbonite. Son cœur de métier, appelé “stockage cloud à chaud”, consiste à conserver des objets dans le cloud. Ce dernier octroie une plateforme munie d’applications de stockages et des passerelles. Selon Wasabi, ce produit serait plus rapide que les autres offres de stockages classiques proposées par ses concurrents. Par ailleurs, dans son activité, Wasabi prend en charge trois types de données : les données dites à chaud, les données archivées actives et enfin, les données inactives. Toutes sont accessibles et surtout traitées de la même façon.

Wasabi émerge du lot du fait qu’il ne facture ni les demandes de sortie ni les API. De plus, il déclare que le prix de ses services de stockages est égal à un cinquième du prix pour un Simple Cloud Storage chez Amazon Web Services. Cette comparaison est critiquée par Robert Hook, un développeur connu dans son domaine. Selon lui, faire une comparaison directe ne serait pas approprié dans la mesure où la structure de prix diffère pour les deux structures.