Comment le big data peut-il améliorer la stratégie de netlinking SEO ?

Le SEO possède toujours une place prépondérante dans la stratégie marketing actuelle. Sa bonne maîtrise aide l’entreprise à améliorer sa visibilité sur la toile puisque la concurrence est rude. La mise en place du référencement naturel vise à optimiser son positionnement sur les moteurs de recherche ou SERP. Il est en constante évolution tout comme les techniques qui l’accompagnent. Récemment, le netlinking a démontré son efficacité dans cette tâche ardue. Puis, l’avènement du big data ont ouvert d’autres perspectives.

L’importance du big data dans le SEO

En ordonnant une recherche sur les moteurs de recherche, l’internaute voit plusieurs liens et des titres proches de sa requête apparaître sur son écran. Ce sont en fait les sources d’information que Google considère comme les plus pertinents. En clair, le site en question attire une attractivité particulière pour l’internaute. Grâce aux nombres de visiteurs, ils sont visibles à la première ou la deuxième page d’indexation. Les sites moins populaires sont donc pénalisés. La raison est que l’internaute ne prendra pas la peine de lire les articles sur les sites mal classés. Pour effectuer l’analyse, un algorithme passe au crible tous les contenus qui proposent une thématique similaire. Parmi les critères qui pèsent son pesant d’or, il est essentiel d’utiliser à bon escient les mots-clés en rapport avec l’activité de l’entreprise. C’est là que le big data rentrera en jeu car il servira pour découvrir les mots-clés le mieux positionnés sur les outils de Google. Cela peut aider à identification des mots-clés qui sont susceptibles de générer un maximum de trafic. Vous pourriez alors les calquer sur vos contenus. À l’inverse, il est aussi réalisable d’opter pour des requêtes auxquels les concurrents n’ont pas pensé.

Le netlinking optimise le référencement naturel

Les backlinks servent en tant que porte d’entrée mais surtout de signaux de popularité (en savoir plus sur le netlinking). Ils sont basés sur un algorithme dont le nom est Google Page Ranking pour le moteur de recherche Google. Son mode de fonctionnement suit l’étape suivante. D’abord, ils passent d’un lien à un autre pour accomplir la tâche qui les incombe c’est-à-dire des vérifications. En oubliant d’intégrer un lien, la page qui se rapporte au site internet ne sera pas découverte. Les outils basés sur Hadoop archivent ensuite les liens et garantissent le suivi. Les qualités des netlinking sont évaluées à la base de nombreux critères. L’un des renseignements à connaître est que plus le lien renvoie vers une page à forte autorité, plus les sites internet sont étiquetés précieux.

En quoi le big data aide dans le référencement naturel ?

L’emploi du big data présente de nombreuses utilités dans la création de netlinking. Il servira pour dégoter les bons liens pour l’ancrage. À noter que l’extraction et l’exploitation des données nécessiteront l’intervention d’un Data scientist. Ainsi, il sera plus facile d’éviter de tomber sur des liens non-naturels et plus d’être de mauvaise qualité. En disposant de ces informations, les professionnels du Big Data SEO seront capables de se prémunir des liens qui pourraient être sanctionnant pour l’entreprise. Cela signifie que les liens pourraient produire un effet de déclassement. L’instrument joue également un rôle dans la découverte des pages populaires. Plus précisément, celles qui attirent les plus de vues sur internet. Il n’est quand même pas judicieux de pointer vers une page avec un taux de visiteurs bas. Pour réussir la tactique, il suffit de consulter les tableaux de bord de Google Analytics. Il permettra toujours de voir quelles pages génèrent du trafic à partir de résultats de recherche organiques malgré les dernières mises à jour.