Accueil > Sécurité > Dark Web : un bunker de l’OTAN transformé en Data Center par des criminels
dark web bunker

Dark Web : un bunker de l’OTAN transformé en Data Center par des criminels

La police allemande a pris d’assaut un ancien bunker de l’OTAN transformé en Data Center par des criminels. Les serveurs hébergeaient de nombreux sites illégaux sur le Dark Web.

C’est dans la ville de Traben-Trarbachsaw, petite ville de Moselle allemande de 6000 habitants, que la police allemande est intervenue. Au sein d’un ancien bunker militaire de l’OTAN, sept hommes ont été arrêtés pour avoir hébergé des sites illégaux sur le Dark Web.

Le propriétaire des lieux et chef des opérations, un Néerlandais de 59 ans dont le nom n’a pas été dévoilé, avait acheté le bunker en 2013. Il s’est ensuite employé à le transformer en un immense Data Center lourdement sécurisé.

Dark Web : le bunker hébergeait Wall Street Market, le marché de l’illégal

L’intégralité des serveurs de ce centre de données avaient pour but d’héberger du contenu illégal, selon les autorités. Les sites web gérés par cette équipe de criminels étaient des plateformes de commerce de drogues, de biens illégaux et de pédopornographie.

Parmi ces plateformes, certaines étaient très populaires sur le Dark Web. On peut notamment citer le Wall Street Market, le sites de vente de marijuana CannabisRoad, ou la boutique de drogues synthétiques Orange Chemicals. Les serveurs du Data Center ont aussi été impliqués dans une attaque au botnet sur une entreprise de télécommunications locale en 2016.

Pendant près de sept ans, les criminels sont parvenus à générer des millions de dollars sur le Dark Web en toute impunité abrités dans leur bunker. Cependant, les autorités allemandes auront fini par réussir leur coup de filet. Les personnes interpellées risquent de très lourdes peines de par leur implication indirecte dans toutes les transactions illégales réalisées sur leurs différentes plateformes. Une nouvelle victoire pour Europol, qui a promis de faire tomber tous les trafiquants du Dark Web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend