Les data centers et la crise de la chaîne d’approvisionnement : focus sur la situation actuelle

Pendant un certain temps, les data centers ont évité la crise mondiale de la chaîne d’approvisionnement. Cependant, les choses pourraient virer au vinaigre pour la filière du numérique.

Longtemps épargnés par la crise, les data centers ont peut-être des raisons de s’inquiéter au cours de cette année.Kevin Imboden, à la tête de la recherche sur la consultance mondiale auprès des data centers de Cushman & Wakefield explique qu’ils réfléchissent sur l’avenir du numérique. A quoi doivent-ils s’attendre en ce moment ?

En plein essor, les data centers réquisitionnent des installations coûteuses et de haute qualité. Le matériel exigé, dont les câbles réseaux et les systèmes de refroidissement sont assez complexes. Jusqu’en 2021, ils ont su éviter les crises liées à l’inflation mondiale. Comment expliquer cela ?

L’anticipation : un principe de base des data centers

Devant la demande exponentielle des fournisseurs cloud, les industries de data centers ont anticipé des ressources aptes à gérer des imprévus. Bien avant que la pandémie de coronavirus survienne, nombreux se sont préparés en stockant des équipements. Ils avaient pu alors répondre aux demandes des fournisseurs.

Equinix, fournisseur de data centers de grande envergure, a pu s’appuyer sur sa stabilité financière pour assurer un service même durant la crise. Les fournisseurs ayant privilégié leurs clients les plus importants.

Les exemples concrets sont AWS, Microsoft et Facebook qui s’étaient investis dans le cloud computing à la minute où il y a eu pénurie de puces dans le monde. Ils donnaient ainsi chômage au marché des microprocesseurs, qui inévitablement se retrouvait démuni face à la crise.

Ce genre de situation en appelle à l’inventivité des petits marchés. Switch, siégeant à Las Vegas, a su se démarquer en créant un équipement personnalisé unique pour garder la tête face à la grande concurrence des industries de cloud. Rob Roy, PDG de Switch a loué la créativité de sa conception. Personne ne peut rivaliser avec ses dernières réalisations dans la mesure où son entreprise est la seule à pouvoir les produire.

Un changement à garder à l’œil pour les data centers

Les problèmes liés aux chaînes d’approvisionnement s’étalent plus que jamais. Un retard sur l’approvisionnement des équipements pourrait fortement attaquer les data centers dans les mois qui viennent.

Le CBRE prévoit pour 2022 une augmentation des coûts du loyer atteignant 6 % dans certains marchés. Les rapports des entreprises racontent que certaines expéditions d’équipements étaient retardées depuis octobre dernier.

De grands changements sont à attendre dans l’univers des data centers. Personne n’aurait imaginé qu’il serait question de revente et d’acquisition d’équipements d’occasion. Assurer le service pour ne pas arrêter entièrement les activités serait bénéfique pour certains. Est-ce une opportunité de regain d’attention pour les anciens data centers souvent mis à la dérive ?

Imboden ajoute que faute de mieux, l’intérêt pour les vieux bâtiments changerait. Pourquoi en effet attendre cette longue crise de ravitaillement si on peut agir sur les data centers préexistants ?

Sources & crédits Source : bisnow - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest