Les défis de sécurité en adoptant les services cloud

Le cloud est connu pour être évolutif. À ce jour, ses utilisateurs font face à de nombreux défis, notamment en matière de sécurité cloud. Ce point reste, d’ailleurs, une des préoccupations majeures des entreprises qui ambitionnent de l’adopter.

La sécurité des données dans le cloud : un défi permanent

La mise en sécurité des données est une mission radicale pour les organisations, surtout si celles-ci désirent passer au cloud. Cependant, les fournisseurs de services cloud ou CSP gardent très confidentiel le stockage de leurs data centers. Il s’agit même de la principale raison pour laquelle les entreprises hésitent de migrer vers le cloud. Elles craignent de ne pas connaître l’emplacement de leurs données.

Par ailleurs, la souveraineté des données ainsi que la conformité aux réglementations telles que le RGPD préoccupent également les organisations. Celles-ci les confrontent à des complications juridiques, des sanctions financières. Or, les organisations veulent à tout prix les éviter. Résultat, la plupart des entreprises préfèrent stocker leurs données sensibles sur site.

En quoi le multi-cloud est-il une menace pour la sécurité des données ?

L’adoption du cloud oblige les organisations à opter pour un modèle multi-cloud. Pourtant, la majorité des utilisateurs ont affirmé que ce modèle augmente davantage les risques de sécurité. C’est une enquête réalisée par Tripwire en 2021. Certains d’entre eux ont également expliqué que la recherche des professionnels de sécurité cloud experts dans tous les environnements exploités par les divers CSP est difficile. Face à ces risques, une majorité des organisme abandonne l’idée de passer par le cloud même si celui-ci leur semble avantageux.

Le défi de la diligence raisonnable

Dans la gestion de la sécurité au cloud, les CSP fonctionnent généralement avec un modèle de responsabilité partagée. De ce fait, le non-respect de la diligence raisonnable serait une entrave à la réactivité lors des attaques. Les clients doivent donc essentiellement comprendre leurs rôles et les rôles du CSP dans le modèle.

Par ailleurs, les attaques sont aussi des points à prendre en compte pour la migration au cloud. Les attaques par déni de service (DoS) et par déni de service distribué (DDoS) peuvent paralyser les opérations commerciales. De ce fait, elles pourront gravement impacter les organisations qui effectuent des services critiques dans le cloud.

La non-sécurisation des API

Dans le cloud, les entreprises doivent toujours assurer la sécurisation des API (Application Programimng Interface). Les tâches essentielles du cloud telles le provisionnement, la gestion, l’orchestration et la surveillance des charges de travail s’effectuent par des appels API. Or,  leur manque d’authentification efficace, de contrôle d’accès et de surveillance peut provoquer d’immenses violations et d’irrémédiables attaques.

Les catastrophes naturelles

Il arrive que les catastrophes naturelles engendrent des démolitions pour les data centers d’un CSP. A part ces dommages, des perturbations atroces sont aussi envisageables pour l’organisation concernée.

En bref, la migration vers le cloud devrait être pour les entreprises une décision bien pensée. Elles doivent parfaitement comprendre l’abondance des défis à relever dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest