digital-transformation-with-devops-and-cloud-computing_orig

DevOps : tout ce qu’il y a à savoir

DevOps attire de plus en plus d’adeptes dans le monde de l’informatique. Dans cet article, vous allez découvrir les points essentiels concernant le concept.

DevOps ou « Développement » + « Opérations » est un terme technique qui revêt plus ou moins une ambiguïté. Processus, règle ou autre, on en parle souvent lorsqu’il est question de pratiques visant à améliorer la collaboration au sein des équipes. Pour écarter cette ambiguïté, il convient de détailler les points essentiels sur lesquels tourne le terme DevOps.

Qu’est-ce que le DevOps ?

Le terme DevOps est assez récent dans le monde de l’informatique. Il n’a vu le jour qu’en 2009. C’est Patrick Debois qui l’a inventé en combinant les deux termes « développement » et « opérations ». D’après les partisans, le terme désigne une certaine culture qui s’associe souvent à d’autres termes.

Ainsi, les termes « environnement DevOps » désignent une organisation informatique qui l’a choisi en tant que culture. Par ailleurs, on parle de « mouvement DevOps » lorsqu’on parle de taux d’adoption ou de tendance pour le futur. Néanmoins, il reste difficile de définir le terme. Il est plus sûr de considérer les propos de Gartner.

En effet, Gartner a défini le terme en avançant qu’il s’agit de « changement dans la culture informatique ». Le changement, d’après lui, résulte d’une « adoption de pratiques agiles et allégées dans le contexte d’une approche axée sur le système ».

L’objectif étant de chercher une meilleure collaboration incluant les équipes et les opérations en vue d’un développement. DevOps inclut ainsi les rétroactions dans le but d’offrir des fonctionnalités, des améliorations ainsi que des mises à jour plus souvent. Par ailleurs, le modèle soutient la stabilité, mais surtout la sécurité des logiciels créés.

On y reviendra un peu plus bas en développant la nuance entre DevOps et DevSecOps. Avant cela, il convient d’abord de passer à l’origine du modèle DevOps.

Origine de DevOps

Bien que le terme n’ait vu le jour que très récemment, les experts informatiques l’ont déjà développé depuis longtemps. En effet, les acteurs principaux du domaine de l’informatique (développeurs et administrateurs) émettent des idées disparates en ce qui concerne le développement informatique.

Côté utilisateur, les professionnels veulent toujours innover, c’est-à-dire profiter de nouvelles fonctionnalités et services. En plus, ils veulent vivre un changement plus rapide. Parallèlement à cela, ces professionnels exigent une certaine stabilité.

Un tel changement occasionne un dilemme pour les concepteurs. Entre logiciel de haute qualité et utilisation stable, les développeurs et administrateurs sont contraints de trouver un terrain d’entente pour le bien de l’informatique.

DevOps est ainsi né de la résolution du dilemme de développement. Il se propose d’intégrer toutes les parties prenantes au déploiement de nouveaux logiciels. Cette collaboration vise à livrer des logiciels de bonne qualité tout en veillant à ce que le système demeure stable dans sa totalité. De ce fait, le terme DevOps et le principe du data center sont étroitement liés.

Comment créer une telle culture ?

Les principaux acteurs du développement informatique doivent ainsi unir leur force pour aboutir à un but commun. Pour cela, il faut d’abord établir un climat d’entente passant outre les frontières et les rôles classiques de chaque discipline.

Voici quelques exemples de travaux à faire :

  • Parvenir à s’entendre en termes de principes de départ ;
  • Établir des priorités et des croyances fondamentales ;
  • Privilégier la collaboration entre tous les membres des équipes ainsi qu’entre équipes pour résoudre les problèmes ;
  • Intégrer l’automatisation des tâches répétitives et courantes afin de consacrer plus de temps aux tâches plus importantes ;
  • Évaluer l’état d’avancement du travail au fur et à mesure que les équipes progressent ;
  • Effectuer un feedback avec des indicateurs mesurables ;
  • Opter pour une large diffusion des données afin de favoriser la réussite du travail d’équipe ;
  • Les différences et les spécialités disparates doivent être considérées comme atouts et non des blocages.

DevOps et DevSecOps, quelle nuance ?

La notion de DevSecOps renvoie au modèle DevOps. Le premier évoque la pratique visant à défendre l’ensemble de l’environnement DevOps. Il nécessite ainsi des stratégies, des processus et des techniques.

La notion de DevSecOps entre en jeu dès la conception jusqu’à la maintenance d’un environnement DevOps, et même au-delà. Pour être plus clair, le DevSecOps a pour objectif de développer des décisions de sécurité plus rapidement, sans compromettre cette dernière. Cela implique de la sorte une étroite collaboration entre les ingénieurs de publication et les équipes chargées de garantir la sécurité.

Par conséquent, le modèle DevSecOps s’efforce de résoudre les problèmes dès leur apparition sans attendre que ceux-ci causent des dégâts. Ce qui implique plus de sécurité pour l’ensemble du système.

Les avantages de DevOps

Au regard de tout ce qui est cité plus haut, on peut dire que DevOps présente un certain nombre d’avantages. Les voici :

La vitesse de l’innovation

L’innovation est plus rapide lorsque les équipes intègrent la culture DevOps au sein de l’entreprise. Une telle pratique permet de s’adapter au changement des marchés, et, par conséquent, d’afficher des chiffres d’affaires plus conséquents.

La rapidité de la livraison

La rapidité de la livraison signifie une nette amélioration du processus de production. Cela signifie également un rythme plus élevé en matière de création de nouvelles versions de logiciels. Ce qui crée un avantage concurrentiel sur le marché.

Le renforcement de la collaboration

Une culture DevOps accède à une collaboration plus étroite entre tous les acteurs au sein des équipes opérationnelles. Cela va ensuite créer un sentiment de responsabilité au profit de l’ensemble de l’équipe.

La sécurité

Adopter un modèle DevOps indique qu’il y a automatisation des tâches répétitives, y compris les outils de sécurité automatisés. Ce qui augmente le niveau de sécurité de l’ensemble du système.

Fonctionnement du modèle DevOps

En général, il y a des fonctionnalités communes à tous les modèles DevOps. Il s’agit en premier lieu de la collaboration et de l’automatisation. Toutefois, une série de tâches continues telles que l’intégration, la livraison, les tests, la surveillance et la correction font partie des fonctionnalités usuelles. Néanmoins, il existe de nombreuses variantes propres à chaque modèle.

La collaboration

Comme son nom l’indique, la collaboration fait intervenir l’ensemble des membres de toutes les équipes en matière de développement et d’opérations informatiques. Cependant, la collaboration ne se limite pas dans cet ensemble, elle va bien au-delà de ce cercle. Le développement des opérations n’a pas de sens sans qu’il y ait livraison, gestion et tests.

On doit aussi parler de la manière dont les équipes collaborent. Chaque individu pris isolément possède des compétences. Seulement, le travail d’équipe permet d’avancer plus rapidement tout en témoignant une efficacité.

L’automatisation

Afin de se concentrer sur les tâches plus « nobles », il faut automatiser certaines parties de la chaîne de travail. C’est l’un des principes sur lesquels repose la culture DevOps. L’automatisation quant à elle nécessite un ensemble d’outils (achetés, créés, open source, etc.) servant à déployer les logiciels ainsi créés.

L’intégration continue

L’intégration est un principe de base de la culture DevOps. Cet ensemble de pratiques incite les développeurs à vérifier la pertinence et la stabilité du code source quotidiennement. Une telle technique évite la copie du projet d’un développeur par un autre au sein de l’équipe.

Les tests continus

Il faut effectuer des tests continuellement en vue d’éviter de livrer des logiciels défectueux. En outre, les mises à jour fréquentes et les nouvelles fonctionnalités impliquent des tests de temps en temps afin de satisfaire l’expérience utilisateur. Les tests continus permettent aussi de se prémunir des éventuels risques de sécurité.

La livraison continue

Quant à la livraison continue, elle consiste à assurer la sécurité et la qualité des logiciels déployés. D’après les études, les entreprises qui se basent sur un modèle DevOps réalisent plusieurs livraisons en une seule journée. Ce qui est nettement fréquent par rapport à celles qui se déploient en moyenne une fois par semaine, voire par mois.

La surveillance continue

Pour terminer, on va parler de surveillance. Surveiller continuellement les produits permet de prévoir, détecter et corriger les défaillances. C’est également la surveillance continue qui permet d’améliorer la stabilité des logiciels.

La surveillance continue requiert ainsi une équipe proactive et rigoureuse. Ceci en vue d’assurer la surveillance des serveurs ainsi que de la performance des applications. Pour assurer la continuité du contrôle, il faut également établir une historique des événements. Ainsi, toutes les informations obtenues à partir des résultats de la surveillance y figureront.

Qui utilise DevOps aujourd’hui ?

Sans distinction d’ancienneté, la plupart des entreprises mettent actuellement en œuvre DevOps. Des enquêtes menées sur le thème ont permis d’afficher un chiffre plus significatif (74% des entreprises actuelles).

Les firmes travaillant pour le Web comme les GAFAM, en particulier Facebook et Amazon sont les pionniers du modèle DevOps. Cependant, presque tous les types d’entreprises l’appliquent dernièrement. La réussite du géant des services financiers Barclay Bank ou de Sony Pictures, le titan du multimédia, témoigne l’étendue de la pratique.

Néanmoins, les startups comme PME optent pour la loi DevOps dans leur processus de production. Ce qui amène à conclure que ni la taille ni l’ancienneté ne conditionnent la réussite d’un tel modèle. Même les organismes gouvernementaux ou semi-gouvernementaux l’adoptent aujourd’hui. Pourtant, les experts du domaine éprouvent encore le besoin d’étendre son champ d’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest