Accueil > Sécurité > Données : 945 fuites répertoriées au 1er semestre 2018 selon Gemalto
fuite données gemalto

Données : 945 fuites répertoriées au 1er semestre 2018 selon Gemalto

Selon le rapport de Gemalto basé sur le Breach Level Index pour le premier semestre 2018, 4,5 milliards de dossiers ont été compromis par 945 fuites de données durant les six premiers mois de l’année. Découvrez quelles sont les principales causes, secteurs et types de données concernés.

Depuis 2013, la base de données Breach Level Index répertorie les fuites de données rendues publiques. Ce 10 octobre 2018, le leader mondial de la sécurité numérique, Gemalto, s’appuie sur cet index pour livrer son rapport pour le premier semestre 2018.

Au total, depuis 2013, près de 15 milliards de dossiers ont été exposés par des fuites. Au cours des six premiers mois de 2018, ce sont 4,5 milliards de dossiers qui ont été compromis par un total de 945 fuites de données. 25 millions de dossiers ont été compromis ou exposés chaque jour, soit 291 par seconde.

Ainsi, le nombre de dossiers perdus, volés ou exposés est en augmentation de 133% par rapport au premier semestre 2017. Paradoxalement, le nombre de fuites est en légère baisse. On peut en déduire que les fuites sont de plus en plus graves.

En outre, seulement 1% des données compromises étaient protégées par un cryptage permettant de les rendre inutilisables. C’est une baisse de 1,5% par rapport au premier trimestre 2017, laissant penser que les entreprises baissent leur garde alors que les menaces sont de plus en plus grandes.

data breach s1 2018

Données : 56% des dossiers ont été compromis par 6 fuites sur les réseaux sociaux

Sur les 4,5 milliards de dossiers exposés au premier semestre 2018, 56% ont été compromis par six fuites survenues sur les réseaux sociaux, dont l’affaire Facebook – Cambridge Analytica. Selon Gemalto, ” c’est sans surprise que les réseaux sociaux sont le premier secteur et vecteur de menace pour la compromission des données personnelles “.

La tendance devrait même s’accentuer à mesure que de plus en plus de secteurs exploitent ces plateformes pour toucher des audiences. En revanche, en termes de quantité de fuites, le secteur le plus touché reste celui de la santé avec 27% des incidents.

Les premières causes de fuites de données sont les activités malveillantes externes à 56%. Les pertes accidentelles accaparent un tiers des dossiers compromis. Enfin, la troisième cause est celle des activités malveillantes internes.

Données : principaux types et régions touchées par les fuites

fuite données usa

Le principal type de fuite de données est le vol d’identité, comme c’est le cas depuis 2013. Toutefois, le nombre de violations par vol d’identité a augmenté de 13% en un an pour dépasser les 64%/ Le nombre de dossiers volés dans le cadre de ces incidents a augmenté de 539%, et représente 87% des dossiers volés.

En parallèle, les incidents d’accès aux données financières sont de plus en plus graves. Alors que leur nombre est passé de 171 à 123 en un an, le nombre de dossiers compromis par ces incidents a quant à lui augmenté de 2,7 millions à 359 millions entre le premier semestre 2017 et le premier semestre 2018.

La région la plus touchée par les fuites  reste l’Amérique du Nord avec 59% des fuites et 72% des données exposées. Les Etats-Unis à eux seuls accaparent 57% des fuites et 72% des données perdues. En Europe, le nombre d’incidents a diminué de 36%, mais le nombre de données compromises a augmenté de 28%.  Le Royaume-Uni est le pays le plus touché dans l’UE.

Par ailleurs, Gemalto estime que le nombre de signalements de fuites dans les pays de l’UE devrait augmenter suite à l’entrée en vigueur du RGPD. Ceci ne doit pas être interprété à tort comme une augmentation du nombre global d’incidents dans l’UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend