une bouteille et un verre de whisky sur une table avec une nappe en motif écossais

Du whisky à l’hydrogène vert : la solution écossaise contre le réchauffement climatique

Plusieurs chercheurs écossais ont décidé d’utiliser leur emblématique boisson nationale, le whisky, comme source d’hydrogène vert dans le but de combattre les problèmes environnementaux liés au changement climatique.

Le réchauffement climatique se fait sentir plus que jamais. La recherche d’alternatives propres aux énergies fossiles est devenue une priorité et l’industrie énergétique doit opérer une transition écologique grâce à des solutions durables. À cet égard, l’hydrogène vert s’avère être une voie prometteuse pour préparer cette mutation environnementale. Pourtant, sa production nécessite souvent une importante consommation en eau douce.

Des eaux usées de distilleries transformées en hydrogène vert

Une équipe de chercheurs de l’université Heriot-Watt d’Édimbourg, ont travaillé en collaboration avec une distillerie locale et ont réussi à mettre au point une méthode permettant de produire de l’hydrogène vert à partir des eaux usées issues du processus de distillation du whisky. En éliminant les résidus présents dans ces eaux, ils ont obtenu un liquide parfaitement pur destiné à la fabrication d’hydrogène.

Cette nouvelle approche permettrait non seulement d’économiser l’eau douce habituellement utilisée pour produire de l’hydrogène vert, mais aussi de valoriser les rejets des distilleries qui sont actuellement traités dans des stations d’épuration. Rappelons que les distilleries écossaises génèrent à elles seules environ un million de litres d’eaux usées par an.

Si cette étude confirme aujourd’hui la faisabilité technique de cette production d’hydrogène vert à partir de whisky, il reste encore quelques défis à surmonter avant de pouvoir envisager une généralisation de ce procédé au niveau industriel. Parmi ces enjeux, on peut citer la nécessité de trouver des solutions efficaces pour le stockage et la distribution de cet hydrogène vert fabriqué à partir de whisky.

Potentiel économique et environnemental du Whisky hydrogène vert

Cette découverte ouvre néanmoins de nombreuses perspectives, tant sur le plan économique qu’environnemental. En exploitant les eaux usées issues de la distillation du whisky, les enjeux liés à la gestion des ressources en eau pourraient être partiellement résolus, tout en participant activement à la lutte contre le réchauffement climatique grâce à la production d’une source d’énergie décarbonée.

De plus, en associant deux secteurs économiques symboliques de l’Écosse – les distilleries de whisky et les technologies vertes – ce procédé pourrait avoir un effet d’entraînement dans la recherche et l’implantation de nouvelles solutions énergétiques durables dans cette région du monde.

Au-delà de l’exemple écossais, cette méthode innovante pourrait constituer une source d’inspiration pour d’autres industries souhaitant valoriser leurs déchets tout en contribuant à la production d’énergies renouvelables. La question se pose notamment pour d’autres alcools ou spiritueux, dont les processus de distillation pourraient générer des rejets similaires à ceux du whisky.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *