Electronic Arts refuse de payer la rançon, les hackers publient les données

Les serveurs de données d’Electronic Arts ont été hackés en juin. Les pirates se sont emparés du code source complet de FIFA 21 et du moteur Frostbite utilisé dans les  FPS d’EA, dont le prochain Battlefield 2042. Selon un nouveau rapport de la société de cybersécurité Vice, les hackers ont tenté d’extorquer une rançon à l’éditeur, sans succès. Raison pour laquelle ils commencent à publier le code source publiquement.

Un cache de 1,3 Go publié

Dans un message, les hackers déclarent avoir contacté Electronic Arts par email pour une rançon. Ils affirment n’avoir reçu aucune réponse et décident de publier la source dérobée plus tôt, au mois de juin. Les pirates continuent : « S’ils ne nous contactent pas ou ne nous paient pas, nous continuerons à le publier ». Motherboard, la section technique de Vice, a rapporté avoir vu une copie d’un cache de 1,3 Go publié par les pirates informatiques qui inclut des références aux outils internes d’Electronic Arts et Origin, la vitrine numérique d’EA. Malgré une pression qui monte crescendo, Electronic Arts a clairement indiqué qu’il ne cédera pas.

Dans un communiqué, Electronic Arts déclare être au courant des publications récentes des pirates présumés. L’éditeur a analysé les fichiers publiés et continue de croire que pour le moment, le fichier ne contient aucune donnée susceptible de porter atteinte à la vie privée des joueurs. La société dit n’avoir aucune raison de croire qu’il existe un risque important pour ses jeux, l’entreprise ou ses joueurs. Electronic Arts continue de collaborer avec les autorités fédérales dans le cadre de cette enquête criminelle toujours en cours.

Un cas similaire à l’attaque menée contre CD Projekt

La situation rappelle l’attaque menée contre CD Projekt plus tôt cette année. Comme le piratage d’Electronic Arts, cela a entraîné le vol du code source de jeux populaires comme Cyberpunk 2077, The Witcher 3 et Gwent. En réponse à une demande de rançon, CD Projekt a déclaré qu’il ne cédera pas aux demandes ni ne négociera pas. Suite à quoi, les pirates ont commencé à divulguer les données volées.

Cependant, il y a quelque chose d’inhabituel et non moins ironique dans le cas d’Electronic Arts. Après avoir été ignorés des semaines durant par EA, les hackers ont sollicité l’aide d’un tiers inattendu. Les pirates ont demandé à Motherboard de transmettre directement un message d’extorsion à EA en leur nom. Motherboard a refusé.  

Pin It on Pinterest