Une grande étape pour les dépenses dans le cloud computing

Les entreprises d’aujourd’hui migrent de plus en plus vers la tendance du cloud computing. Avec cette importante évolution, les dépenses pour le cloud computing ne cessent de s’amplifier. Dès lors, les trois grands fournisseurs sont ceux qui en bénéficient le plus.

Des profits majoritaires pour les trois géants du cloud

Durant le quatrième trimestre 2021, les entreprises mondiales ont investi environ 53,5 milliards de dollars en infrastructure cloud. Ce montant ramène à un total annuel de 191,7 milliards de dollars, soit près de 50 milliards de plus qu’en 2020.

Comme d’habitude, les trois géants du secteur ont dominé ces dépenses. Selon l’analyste Canalys, ils représentent 61 % des 53,5 milliards de dollars. Amazon Web Services a obtenu une part de marché de 33 %, Microsoft Azure de 22 % et Google Cloud de 9 %. Les autres fournisseurs de cloud constituent 36  % de part de marché.

Des revenus en croissance

Aussi, l’ordre de croissance n’a pas changé. Google Cloud reste au premier rang avec un taux de 63 % d’une année sur l’autre. Azure le suit ensuite avec un pourcentage de 46 % et AWS finit avec 40 %. Par ailleurs, la croissance des dépenses en glissement annuel a ralenti, passant de 50 % en 2018 à 34 % ce trimestre. C’est le signe de la maturité du secteur.

L’analyse de Canalys a également proclamé les résultats du quatrième trimestre 2021 d’Amazon. Même si l’estimation des analystes n’a pas été juste, les revenus de la filiale d’Amazon ont atteint 17,78 milliards de dollars avec une augmentation de 40 %. Cette semaine, Alphabet a aussi annoncé l’augmentation de 45 % du chiffre d’affaires de Google Cloud au quatrième trimestre 2021. Cependant, il s’efforce toujours de réduire ses pertes d’exploitation trimestrielles qui ont historiquement dépassé 1 milliard de dollars. De son côté, Microsoft Azure s’est également vanté de son évolution. Le mois dernier, il a déclaré que l’augmentation du nombre de ses contrats importants et à long terme a alimenté sa croissance du cloud de 46 % au T2 fiscal 2022.

Le metaverse s’invite

Pour la prochaine décennie, Canalys voit le metaverse stimuler non seulement les dépenses en services cloud mais également en déploiement d’infrastructures. Bien que celui-ci soit encore en cours de définition, il dispose déjà de nombreux cas d’utilisation dans le monde virtuel, selon l’analyse. Les jeux, les médias sociaux, la collaboration sur le lieu de travail, l’éducation, l’immobilier et le commerce électronique vont apparemment fournir cette opportunité. Quoi qu’il devienne, cette invention reste une bonne nouvelle pour les fournisseurs de cloud computing.

A ce sujet, Blake Murray, analyste de la recherche chez Canalys a ajouté que le calcul sera très demandé dans les environnements de réalité virtuelle et augmentée.  Par ailleurs, le stockage, l’apprentissage automatique, l’internet des objets et l’analyse des données seront essentiels pour soutenir des opérations dans le monde du numérique. On peut citer le jumelage, la modélisation et l’interactivité dans le metaverse.

Sources & crédits Source : Zdnet - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest