Le marché du cloud computing surpassera les 791 milliards de dollars d’ici 2028

Le marché du cloud dans le monde devraît frôler les 791,5 milliards de dollars en 2028 d’après les estimations. Ce chiffre représente trois fois sa valeur actuelle. En effet, le marché du cloud computing est aujourd’hui évalué à 250 milliards de dollars.

Un TCAC (taux de croissance annuel composé) de 17,9 %. Voici le chiffre fixé dans le rapport de Fortune Business Insights. Ce pourcentage correspond à la croissance prévisionnelle du marché. On notera que ce rapport a été baptisé « Cloud Computing Market, 2021-2028 ».

Le rapport expose un « portrait » des grandes entreprises qui opèrent aujourd’hui dans le cloud computing. Considérons, à ce titre, Amazon Web Services, Microsoft, IBM ou Alibaba. Les organismes placés sous l’égide du gouvernement seront aussi à prendre en compte.

Des régions particulièrement favorables au cloud computing

Les avantages de l’Etat en matière de solutions cloud se recentrent sur les Etats-Unis, le Royaume-Unis, l’Inde et la Chine. La conception d’une technologie de pointe suivra de près, avec l’apprentissage et l’IA qui pourront booster la transition numérique à travers le monde.

Du côté de chaque région, les prévisions sont claires. L’Amérique du Nord est censée conserver sa part de marché, dominant alors sur la période de 2021 à 2028. Sa part de marché étant de 35,7 %, on prévoit à ce que celle-ci diminue au fur et à mesure de l’alignement des règles du jeu.

La région Asie-Pacifique, quant à elle, affiche un fort potentiel de croissance. L’augmentation de la demande n solutions basées sur le cloud la fera certainement bondir. On parlera surtout de quelques secteurs en particuliers comme la santé ou la fabrication.

Le seul paramètre capable de faire obstacle à cette croissance serait le manque de confidentialité et de sécurité  vis-à-vis des données. Si celui-ci n’est pas bien géré, cela aura nécessairement une incidence néfaste sur les revenus des secteurs de la télécommunication, de la santé etc.

Soulignons que le rapport Fortune recèle aussi des estimations individuelles sur le cloud. Celui-ci fournit des résultats d’analyse sur le service d’inspection de logiciel, de la plateforme et de l’infrastructure. Il s’occupe également des systèmes publics, privés et hybrides.

Sources & crédits Source : cloudcomputing-news - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest