chine états-unis intelligence artificielle NCSC

Etats-Unis : le NCSC avertit les firmes américaines de se protéger contre la Chine

Aux Etats-Unis, le Centre national de contre-espionnage et de sécurité (NCSC) a mis en garde les entreprises technologiques américaines contre toute collaboration avec la Chine dans cinq domaines clés.

Les biosciences, l’informatique quantique, les systèmes autonomes, l’intelligence artificielle, les semi-conducteurs sont des secteurs cruciaux qui « pourraient poser le plus grand risque pour l’économie et la sécurité nationale », a averti l’agence de contre-espionnage dans un nouveau document.

Le message s’adresse à toutes les parties impliquées dans la recherche aux États-Unis : les centres de recherche, les universités et les entreprises. Ces derniers devraient accorder plus d’attention non seulement à la protection des résultats de recherche, mais aussi à celle de leurs talents scientifiques, selon le document.

Le NCSC fait clairement comprendre que le gouvernement chinois est en train d’investir dans un programme de domination globale dans ces domaines d’avenir, notamment en attirant les meilleurs chercheurs étrangers en Chine.

L’agence ne plaide toutefois pas en faveur d’un découplage total des relations entre la Chine et les Etats-Unis en matière de recherche scientifique.

Etats-Unis : les entreprises américaines prises entre deux feux

Edward You, responsable du NCSC, a déclaré que les enjeux dans ces cinq domaines clés ne se limitent plus à la perte de souveraineté sur la propriété intellectuelle. Si la Chine domine les technologies émergentes, les États-Unis risquent de perdre jusqu’à leur modèle économique, a-t-il prévenu.

Il a cité les secteurs de la biotechnologie et de la pharmacie en exemple, avertissant que les entreprises américaines spécialisées dans les sciences de la vie pourraient à l’avenir utiliser des usines contrôlées par la Chine. Cela, en raison des investissements massifs effectués par celle-ci.

On notera toutefois que les entreprises du secteur privé américain sont depuis longtemps prises au piège de la rivalité géostratégique entre les États-Unis et la Chine. Coincées entre deux feux, elles doivent ainsi lutter pour trouver un équilibre entre leurs intérêts économiques et la nécessité de protéger leurs technologies face aux appétits chinois.

Washington s’inquiète de plus en plus des menaces que représentent ces échanges commerciaux pour la sécurité nationale.

Chine : le programme « Mille Talents » pour attirer les cerveaux les plus brillants

Dans son rapport, le NCSC montre également que la Chine s’est fixé pour objectif de devenir un leader incontesté dans ces technologies émergentes d’ici 2030. Et que le gouvernement chinois emploie à cette fin un large éventail de moyens. Les investissements directs dans les technologies américaines, la coopération universitaire et les acquisitions sont parmi les méthodes les plus utilisées. Une ambition qui passe aussi par l’usage de procédés illégaux, comme les cyberattaques et l’espionnage.

Le NCSC a par ailleurs souligné les risques de sécurité associés aux projets visant à attirer des universitaires étrangers en Chine. Le programme « Mille talents » incarne parfaitement les ambitions de l’empire du Milieu à cet égard. Décidé par le gouvernement chinois, il constitue une réelle menace pour les Etats-Unis, selon le rapport du NCSC.

Soulignant aussi la concurrence pour les talents en intelligence artificielle (IA), le rapport indique que la Chine « a la puissance, le talent et l’ambition nécessaires pour dépasser les États-Unis en tant que leader mondial de l’intelligence artificielle au cours de la prochaine décennie si les tendances actuelles restent inchangées ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest