Accueil > Analytics > Facebook veut maintenant s’emparer de vos données bancaires
facebook données banques

Facebook veut maintenant s’emparer de vos données bancaires

Failed to connect to public.newsharecounts.com port 443: Connection refusedFailed to connect to public.newsharecounts.com port 443: Connection refused

Facebook a contacté plusieurs banques américaines afin de leur demander de partager les données financières de leurs clients telles que leurs soldes de comptes ou leurs historiques de transactions. L’objectif serait de proposer aux utilisateurs de Faebook Messenger de communiquer directement avec leurs banques.

Depuis ses débuts, Facebook repose fortement sur la collecte de données personnelles des utilisateurs. En vendant ces données à des publicitaires, l’entreprise américaine prospère tout en entretenant la gratuité de son réseau social.

Cependant, au cours des derniers mois, Facebook a suscité de nombreuses controverses liées à la collecte abusive de données personnelles et à la protection de ces données. La plus marquante de ces polémiques est bien entendu l’affaire Cambridge Analytica, dans le cadre de laquelle les données de 50 millions d’utilisateurs ont été dérobées pour influencer les élections américaines de 2016.

L’entreprise a été condamnée à plusieurs reprises dans différents pays, a fait l’objet de multiples plaintes collectives, et certains anciens employés recommandent même de supprimer l’application mobile de votre smartphone. Face à ces différents scandales, Facebook a souvent promis de modérer sa politique de collecte de données, mais ne s’y est jamais vraiment tenu.

En réalité, il semblerait bien que Facebook n’ait aucune intention de lever le pied. Au contraire. Ce 7 août 2018, le Wall Street Journal révèle que Facebook a contacté des banques américaines afin d’acquérir des informations financières détaillées de leurs clients usagers du réseau social : historique des transactions, soldes des comptes…

Facebook veut vous permettre de contacter votre banque via Messenger

banques facebook messenger

L’objectif de Facebook serait d’utiliser ces données (très) personnelles afin de développer de nouveaux services pour les utilisateurs de Messenger, son application de messagerie. L’entreprise souhaiterait notamment être en mesure d’indiquer aux utilisateurs le solde de leur compte en banque ou de leur fournir des alertes à la fraude. Elle souhaite aussi savoir à quel endroit les utilisateurs utilisent leurs cartes bancaires. En somme, l’idée serait de permettre aux clients de communiquer avec leurs banques directement ia Messenger.

A priori, Facebook aurait promis de ne pas utiliser ces données à des fins de marketing ciblé et de ne pas les partager avec des tiers. Cependant, cette promesse semble difficile à tenir sur le long terme, surtout en sachant que l’entreprise américaine fait face à un ralentissement de sa croissance qui inquiète les actionnaires. Exploiter les données bancaires pour proposer des publicités ciblées serait un moyen simple pour Facebook d’attirer les avertisseurs.

Selon le Wall Street Journal, Facebook a contacté les banques américaines JP Morgan Chase, Wells Fargo, Citigroup et U.S Bankcorp. Au moins l’une d’entre elles a refusé par crainte pour la confidentialité de ses clients. La source précise aussi qu’Amazon et Alphabet ont également demandé aux banques de partager leurs données pour proposer de nouveaux services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;