Food Cloud lutte contre le gaspillage alimentaire

Food Cloud : le Big Data contre le gaspillage alimentaire

L’entreprise Food Cloud utilise le Big Data pour mettre en relation des enseignes de distribution alimentaire et des associations caritatives. L’objectif est de lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire qui demeure l’un des principaux problèmes de nos sociétés modernes. 

food-cloud

Alors que nous sommes au 21ème siècle, près de 750 millions d’humains n’ont pas accès à une quantité de nourriture suffisante pour rester en bonne santé. En parallèle, 30% de la nourriture produite autour du monde est jetée et gaspillée. Il s’agit en partie d’un problème logistique. Conserver la nourriture au frais et l’apporter aux populations dans le besoin représente un coût important. Par conséquent, il s’agit d’un problème à résoudre pour la technologie et pour le Big Data.

Food Cloud et Tesco contre le gaspillage

food-clour

L’entreprise sociale Food Cloud tente d’utiliser le crowd sourcing pour réduire la quantité de nourriture gaspillée par les magasins. Grâce à un partenariat avec Tesco, principal revendeur alimentaire du Royaume-Uni, la firme a récemment bénéficié d’une importante couverture médiatique. Cette startup met en relation des vendeurs et des associations caritatives disposant de structures pour délivrer la nourriture à ceux qui en ont besoin.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

Bien entendu, une telle initiative nécessite une technologie avancée pour être déployée à une échelle suffisamment grande pour apporter un changement social. En l’occurrence, Food Cloud compte intervenir dans plus de 1000 magasins Tesco d’ici la fin de cette année 2016.

tesco-food-cloud

Le Big Data pour un sourcing complet des aliments redistribués

Selon le cofondateur Iseult Ward, c’est une approche dirigée par les données qui différencie Food Cloud de la plupart des organisations de redistribution de surplus de nourriture traditionnelles. Food Cloud est en mesure de collecter toutes sortes de données sur la nourriture donnée, et sur les organisations à qui cette nourriture est donnée. Par conséquent, la firme peut obtenir un sourcing complet et mesurer les performances de chaque magasin et de chaque association caritative.

Grâce au partenariat avec Tesco, des milliers de membres du personnel Tesco ont un lien direct avec la technologie de Food Cloud. À l’aide de leur scanner à main, ils peuvent marquer certains produits pour être donnés. Ce marquage est transmis en temps réel vers le système de Food Cloud et les associations caritatives sont alertées en temps réel qu’un produit est disponible pour la collecte

Food Cloud utilise une technologie analytique propriétaire, couplée à des applications open source comme Apache Spark pour transmettre les donations aux associations caritatives qui en ont le plus besoin. Grâce au flot d’informations en temps réel, les problèmes peuvent être détectés et résolus en amont. En surveillant le flot de données, la firme peut par exemple s’apercevoir que les donations ne se déroulent pas comme prévu. Il peut donc y avoir un problème de connectivité internet, ou un souci de livraison, et Food Cloud peut résoudre ce problème directement.

Une traçabilité complète grâce à l’internet des objets

food-cloud-appliction

Par ailleurs, la collecte de données à grande échelle permet une traçabilité complète des stocks de nourriture tout au long du processus. L’un des principaux défis de la redistribution de surplus de nourriture est bien sûr de s’assurer de la qualité des aliments. Il s’agissait au départ d’une barrière à surmonter pour Food Cloud. Grâce aux scanners Tesco, ce challenge est relevé, mais la firme continue à développer cet aspect de son activité.

Pour continuer à intégrer des processus de traçage et de surveillance avancés, Food Cloud compte utiliser l’Internet des Objets. Par exemple, la firme pourrait se servir de capteurs pour mesurer la température des aliments pendant le stockage et le transit. Le suivi de location pourrait être utilisé pour un transit optimisé. Enfin, l’entreprise se fixe un objectif environnemental en plus de son objectif social. Selon ses propres données, 3,8 millions de repas déjà distribués ont permis de réduire l’empreinte carbone causée par la nourriture gaspillée de 5,57 tonnes.

gachis-nourriture

Food Cloud est un excellent exemple de l’usage de la technologie et des données utilisées pour résoudre des problèmes du monde réel. L’enthousiasme de Tesco et d’autres enseignes comme Aldi démontre que l’existence de Food Cloud est justifiée. Le gaspillage coûte énormément d’argent aux acteurs de la grande distribution. Par conséquent, l’argent reversé à Food Cloud pour ses services représente un faible montant en comparaison. De plus, agir contre le gaspillage représente un bon argument marketing pour ces entreprises. Bien entendu, l’argent reversé à Food Cloud est réinvesti pour développer et étendre ses services.
Lutter contre les fléaux qui ravagent notre planète, comme la faim dans le monde, est une ambition d’envergure. Cependant, comme le démontre Food Cloud, la technologie permet de relever ces défis et de révolutionner la charité.