Data center in the sun set.network servers racks with light,3D physically rending high quality.the cloud image of the background,shoot in SiChuan,China with myself.

Forced Physics lance un micro Data Center avec dissipateur thermique

La solution de refroidissement JouleForce se trouve actuellement dans une « Edge Box ».

Forced Physics DCT est une entreprise dont le siège se trouve à Scottsdale en Arizona. Réputée pour avoir déployé une technologie novatrice dans le refroidissement des serveurs, celle-ci a développé un data center à échelle réduite. Cette nouvelle infrastructure sera mise au frais par un dissipateur thermique, ce qui change de la climatisation classique ou encore du refroidissement liquide.

Ainsi, le bloc Edgeility est constitué d’un rack unique de 24 kilowatts. Celui-ci est aménagé à l’intérieur d’une armoire robuste avec un ventilateur industriel et une batterie Natron. L’ensemble permet de faire mouvoir l’air à travers des dissipateurs thermiques JouleForce  qui sont également des produits Forced Physics. Notons que le premier prototype a été établi en extérieur puis exposé à la forte chaleur du désert chez Sun West Engineering, à Phoenix, toujours en Arizona.

Le système Edge, qui ne repose pas sur la présence d’eau ou d’un autre liquide témoigne de la créativité sans limite de Forced Physics. Cette autonomie en fait une structure originale et surtout d’une grande valeur. Scott Davis, l’inventeur du dissipateur thermique JouleForce et PDG de Forced Physics Data Center Technology avance que grâce à Edgeility, les clients de l’entreprise pourront « calculer n’importe où, même dans les environnements les plus difficiles ».

Forced Physics met son dissipateur thermique au service des data centers

Rappelons que cette même personne a déposé, en 2005, un brevet pour son dissipateur thermique. En raccordant directement l’électronique au conducteur en métal, celui-ci transfère la chaleur à un courant de convection d’air. D’après Davis, cette transmission d’air serait à l’origine d’un PUE de 1,02.

Néanmoins, c’est en 2015 que le concept va véritablement être commercialisé. En 2019, Forced Physics aurait même mis en place un prototype de rack pour H5 Data Centers à Phoenix. Une année plus tard, cette dernière installe à son tour des batteries sodium-ion de Natron au test de Forced Physics.

Forced Physics dépeint Sun West comme étant le premier véritable client d’Edgeility. Cette entreprise reste pourtant un partenaire qui conçoit des armoires pour le système. « Nous avons travaillé avec les géants de l’industrie des télécommunications et savons ce qu’il faut pour construire un boîtier robuste pour les environnements de data centers » déclare un haut responsable de Sun West lors d’un communiqué.

Sun West Engineering possède le milieu idéal pour tester JouleForce

En été, la température peut monter jusqu’à plus de 110 degrés chez Sun West Engineering. Toutefois, c’est l’environnement idéal pour tester l’invention de Forced Physics. Ce dernier est, en effet, persuadé de l’efficacité de son système sans climatisation, sans liquide et sans ventilateurs de serveurs. JouleForce peut effectivement être mis en place n’importe où. Cela inclut les garages, les parkings et même les toits de bâtiment.

Selon son concepteur, cette unité serait parfaite pour le Edge computing. Le temps de latence est optimal et les données stockées peuvent être traitées à proximité des sources. Par ailleurs, cette solution est aussi moins onéreuse en raison des coûts d’exploitation et de maintenance inférieurs. D’après Jack Pouchet, vice-président des ventes chez Natron, la batterie sodium-ion y serait pour quelque chose. En plus d’être unique et de profiter d’une longue durée de vie, celle-ci fonctionne sur une large plage de températures. Elle est ainsi adaptée au système Edgeility.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Pin It on Pinterest