Accueil > Analytics > Fortune 1000 : le Big Data et l’IA font peur aux plus grandes entreprises
big data ia fortune 1000 peur

Fortune 1000 : le Big Data et l’IA font peur aux plus grandes entreprises

Les géants du Fortune 1000 tremblent désormais face aux jeunes entreprises ” data-driven “. Face à cette nouvelle menace, les plus grandes organisations du monde comptent augmenter leurs investissements dans le Big Data et l’intelligence artificielle.

Selon une étude menée par NewVantage Partners, 91,6% des entreprises du Fortune 1000 comptent amplifier leurs investissements dans le Big Data et l’intelligence artificielle en 2019. De même, 91,7% des exécutifs interrogés estiment que ces investissements sont nécessaires pour rester agiles et compétitifs.

Cependant, ce qui motive Ford, General Motors, Mastercard ou American Express à investir dans ces technologies nouvelles n’est pas nécessairement la possibilité de profiter des avantages conférés par l’analyse de données tels que la compréhension des attentes des clients ou des tendances du marché.

En réalité, ces investissements seraient principalement motivés par la peur. La peur de perdre une hégémonie installée depuis bien longtemps au profit d’entreprises plus récentes utilisant déjà l’IA et le Big Data. En effet, 75% des entreprises interrogées déclarent que leurs investissements sont guidés par la peur des concurrents ” data-driven “.

Les entreprises du Fortune 1000 investissent d’urgence dans le Big Data et l’IA

fortune 1000 fortune 1000 investissementsinvestissements

Pour 87,8% des responsables interrogés, il est désormais ” urgent ” d’investir dans le Big Data et l’IA. Ainsi, 55% des entreprises ont investi au moins 50 millions de dollars dans leurs propres projets Big Data et IA.

Paradoxalement, malgré ce sentiment d’urgence, 62,2% des entreprises interrogées estiment avoir constaté des résultats positifs suite à ces investissements et seuls 47,6% estiment être actuellement compétitifs sur le marché de l’analyse de données.

Plus étonnant encore, le nombre d’entreprises qui se considèrent ” data-driven “ est passé de 37,1% en 2017 à 32,4% en 2018 et seulement 31% à l’aube de 2019. D’après l’étude, seuls 7,5% des entreprises font face à des obstacles liés à la technologie pour implémenter des initiatives Big et IA. Le véritable défi serait lié aux problèmes ” culturels ” tels que les habitudes de longue date prises par l’entreprise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend