Accueil > Dossiers > France : le volume de données générées a crû de 701 % depuis 2016
france volume données

France : le volume de données générées a crû de 701 % depuis 2016

En France, le volume de données généré augmente encore plus vite que dans le reste du monde. En revanche, les entreprises peinent de plus en plus à protéger leurs données et n’exploitent pas forcément leur valeur. C’est ce que révèle le nouveau rapport Global Data Protection Index de Dell EMC.

Depuis 2016, le volume de données générées a augmenté de 569% depuis 2016. En France, le phénomène est encore plus impressionnant avec une hausse de 701%.

C’est ce que révèle le rapport Global Data Protection Index de Dell EMC, fruit d’une enquête menée auprès de 2200 décideurs informatiques officiants pour des entreprises de plus de 250 salariés dans 18 pays et 11 secteurs d’activité. Ces décideurs ont été interrogés sur plusieurs points tels que la maturité de leurs stratégies de protection des données, la valeur qu’ils accordent aux données ou encore la façon dont leurs entreprises se préparent pour exploiter ces données.

France : seuls 20% des entreprises monétisent leurs données, contre 54% aux Etats-Unis

Malheureusement, en parallèle à l’explosion du volume de données, les pertes de données irréversibles sont de plus en plus courantes. Le nombre d’entreprises victimes d’une telle  » catastrophe  » a pratiquement doublé depuis 2016. Aujourd’hui, plus d’une entreprise sur trois déclare avoir subi une perte définitive de données suite à une faille de sécurité.

Les entreprises peinent à trouver des solutions adaptées aux nouvelles technologies pour la protection de leurs données. Plus de la moitié (51%) déclarent ainsi ne pas réussir à trouver de solution de protection des données optimisées pour l’intelligence artificielle et le Machine Learning. De même, 47% ne trouvent pas de solutions adaptées au Cloud et 40% pour l’IOT.

Dernier point du rapport : la valeur des données. Si 80% des entreprises affirment être conscientes de la valeur des données, seuls 20% les monétisent à l’heure actuelle. En comparaison, le pourcentage monte à 44% au Royaume-Uni et 54% aux Etats-Unis. La France est même en dessous de la moyenne mondiale, qui s’élève à 36%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend